Barcelone groupe joie
La joie des joueurs barcelonais | AFP - Ander Gillenea

Liga : Le Barça renverse la Real Sociedad

Publié le , modifié le

Le FC Barcelone, rapidement mené 2-0, a signé une belle remontée pour battre finalement la Real Sociedad 4-2 à Saint-Sébastien et s'éloigner encore un peu plus de son rival madrilène, dimanche pour la 19e journée de Liga.

Grâce à un doublé de Luis Suarez (50e, 71e) et des buts de Paulinho (38e) et Messi (84e), les Blaugranas ont brisé la "malédiction d'Anoeta", le stade des Basques où ils n'avaient plus gagné en championnat depuis 2007. Avec cette victoire, les hommes d'Ernesto Valverde terminent la phase aller avec 51 points, neuf de plus que leur dauphin l'Atlético Madrid et... 19 de plus que leurs ennemis du Real Madrid.

Paulinho et Suarez sonnent la révolte...

L'entraîneur de la Real Sociedad, Eusebio Sacristan, semblait pourtant avoir trouvé la clé en première période contre son ancien club: dès la 11e minute, Willian José, servi par Xabi Prieto, ouvrait le score en expédiant une tête juste sous la barre de ter Stegen. Exposés à la pluie de centres venus du côté droit d'Alvaro Odriozola et Xabi Prieto, les Blaugranas étaient assommés, laissant Juanmi Jiménez doubler la mise (33e) en réceptionnant seul une somptueuse passe de Canales. La réduction du score par Paulinho (2-1, 38e) sur une passe en retrait de Luis Suarez, contre le cours du jeu, ne parvenait pas à les rassurer sur leur capacité à l'emporter.

Mais au retour des vestiaires, le FC Barcelone a signé une remontée en champion. Luis Suarez, servi seul par Messi, égalisait d'abord d'un beau lob (50e). Puis à l'heure de jeu, les Basques multipliaient les erreurs et le Barça les occasions. C'est par un dégagement raté de Geronimo Rulli qui atterrissait dans les pieds de Luis Suarez que l'Uruguayen trouvait la faille et punissait le gardien argentin (2-3, 71e). L'inévitable Messi tuait le match d'un coup franc lointain (2-4, 84e), signant son 23e but cette saison, la 17e en Liga, pour laisser son club plus leader que jamais.

France tv sport @francetvsport