Busquets prolonge au Barça jusqu'en 2018
Cristiano Ronaldo | AFP - Josep Lago

Liga: Le Barça domine l'Atletico Madrid

Publié le , modifié le

Après un début de match poussif, le Barça a largement renversé la tendance, notamment avec un doublé de Messi, pour s'imposer 4-1, lors du "choc" de la 16e journée du championnat d'Espagne entre le premier et le deuxième. Les Barcelonais comptent à présent neuf points d'avance sur l'Atletico. Le Real Madrid est pour sa part irrémédiablement distancé et se retrouve à 13 points des Blaugranas.

Et de 90 buts pour Messi

L'Atletico avait pourtant pris les choses en main en début de match, et, dans le duel entre Messi et Falcao, c'est le Colombien qui marquait les esprits le premier. Bien servi par Diego Costa, il prenait de vitesse le "vétéran" Puyol et effaçait Valdes d'une pichenette (31e). Mais le Barça retrouvait quelques minutes plus tard ses esprits par une magnifique frappe d'Adriano" (36e). La machine lancée, le Barça retrouvait alors ses automatismes, et Busquets donnait l'avantage aux siens juste avant la pause (45e).

Ayant repris le dessus, les Catalans pouvaient dès lors dérouler face à un Atletico amoindri en outre par la blessure de son arrière gauche brésilien Filipe Luis. Un Messi retrouvé s'invitait lui aussi à la fête, transperçant d'abord Courtois d'une frappe du gauche (57e) avant de profiter d'une erreur de Godin (88e). Ce nouveau doublé de l'Argentin porte son score personnel à 90 buts en 2012.

Mourinho n'y croit plus pour le Real

En revanche, cela ne va pas très fort pour le Real Madrid qui est désormais relégué à 13 points du Barça. Madrid a en effet concédé un match nul 2-2 sur sa pelouse face à l'Espanyol Barcelone. Après une égalisation de Cristiano Ronaldo avant la pause, Coentrao pensait avoir donné la victoire aux Merengue, mais c'était compter sans un but à deux minutes de la fin d'Albin.

A l'issue du match, l'entraîneur du Real José Mourinho a estimé "pratiquement impossible" de remporter le titre de champion d'Espagne. "Le titre en Liga me paraît impossible (...) C'est la première fois que je suis dans une situation comme celle-ci, où mon équipe est si loin de ses objectifs. Mais je n'en fais pas un drame, je le prends comme une étape de ma vie", a expliqué le Portugais.

Le technicien du Real semble avoir totalement reporté ses ambitions sur la  Ligue des Champions et la Coupe du Roi. "Si nous nous améliorons en Liga, cela nous servira aussi pour la Coupe et  la Ligue des Champions", a jugé "The Special One".

Gilles Gaillard