Griezmann Atletico Levante
Antoine Griezmann s'est offert un doublé lors de la réception de Levante. | DANI POZO / AFP

Liga: L'Atletico Madrid recolle au Barça, Griezmann inarrêtable

Publié le , modifié le

Alors que le Real Madrid et le Barça ne joueront que dimanche, respectivement à Valence (17h) et à Saint-Sébastien (21h), l'Atletico Madrid a parfaitement abordé sa confrontation face à Levante (3-1), samedi lors de la 17e journée de Liga. Les coéquipiers d'Antoine Griezmann, de nouveau titulaire et auteur d'un doublé (48e, 47e), n'ont jamais tremblé. Les Colcheneros reviennent provisoirement à hauteur du Barça, 38 points, et à une unité du leader Madrid qui compte pour rappel deux matches de moins.

Antoine Griezmann, double buteur contre Levante (3-1), a permis à l'Atletico Madrid d'entamer 2015 par une victoire samedi pour la 17e journée du championnat d'Espagne, un avertissement pour l'icône Fernando Torres, de retour au club, qui va devoir se battre pour jouer. Sous les yeux de l'attaquant espagnol, revenu cette semaine en prêt dans son club formateur et présent en tribune, l'Atletico s'est imposé grâce à deux coups de tête de Griezmann (18e, 47e). Nabil El Zhar a réduit la marque d'une frappe déviée (62e) avant que Diego Godin ne scelle le score (82e).

Malgré le retour de Torres, le stade Vicente-Calderon semble s'être découvert un nouvel enfant chéri : Griezmann. Le Français avait conclu 2014 sur un triplé contre l'Athletic Bilbao (4-1). Le petit attaquant (1,76 m) a débuté la nouvelle année sur les mêmes bases en ouvrant la marque d'une tête piquée, puis en récidivant du crâne sur un ballon repoussé par le gardien.

Semaine de tous les dangers

Soit ses septième et huitième buts en Liga cette saison qui font de lui le meilleur réalisateur de l'"Atleti" en championnat devant le Croate Mario Mandzukic (6 buts). Soit aussi la confirmation que le Français, après une adaptation difficile, est en train de donner raison à son entraîneur Diego Simeone qui souhaitait le voir devenir "un homme" sur le terrain. Samedi, Griezmann a été étincelant : déviations, feintes, déboulés dans l'espace et même courses défensives, une performance complète qui lui a valu l'ovation du stade Calderon à sa sortie du terrain.

Dans ces conditions, on voit mal comment "El Niño" Torres (30 ans), prêté par l'AC Milan, pourrait concurrencer dans l'immédiat l'international français (23 ans, 14 sélections) ou Mandzukic, excellent dans le sacrifice et le combat. La forme de ces deux-là paraît de bon augure pour l'Atletico avant d'aborder une semaine de tous les dangers, avec une double confrontation contre le Real Madrid en huitièmes de finale de Coupe du Roi, entrecoupée d'un déplacement à Barcelone en Liga le week-end prochain. Torres, non qualifié samedi, pourrait pour sa part faire son grand retour mercredi soir au stade Calderon face au Real. Mais il n'est pas dit qu'il soit titulaire, vu l'excellente passe de ses nouveaux partenaires d'attaque.