Liga : l'Atlético de Madrid vainc le signe indien en s'imposant face au FC Barcelone

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Carrasco a inscrit son deuxième but de la saison
Carrasco a inscrit son deuxième but de la saison | JUANJO MARTÍN/EFE/Newscom/MaxPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

En s’imposant ce samedi soir au Wanda Metropolitano, à l’occasion du choc de la 10e journée de Liga face au FC Barcelone (1-0), l’Atlético de Madrid a mis fin à une disette de plus de dix ans sans victoire face au club catalan dans le championnat espagnol. Toujours invaincus, les Colchoneros rejoignent provisoirement la Real Sociedad en tête du classement et font douter le Barça, qui occupe le 10e rang.

Plus de dix ans que les Colchoneros attendaient une victoire en Liga contre le FC Barcelone. À l'époque, Pedri, titulaire côté FC Barcelone ce samedi soir, n'avait que 7 ans. Au moment d’accueillir les Catalans au Wanda Metropolitano ce samedi soir pour le choc de la 10e journée du championnat espagnol, les joueurs de Diego Simeone ne devaient pas forcément avoir en tête ce 14 février 2010, date de la dernière victoire de l’Atlético en Liga contre le Barça (2-1).

La sortie aventureuse de Ter Stegen

Au-delà de cette longue disette et de toutes les autres statistiques qui faisaient du FC Barcelone le chat noir de l’Atlético - qui restait sur 11 matches sans victoire contre les Catalans - ce succès acquis à domicile ce samedi en dit long sur l’état de forme des deux équipes. Cohérente, l’équipe de Simeone a été la plus dangereuse en première mi-temps, lorsque les vingt-deux joueurs présents sur la pelouse se jaugeaient pour explorer les faiblesses des uns et des autres.

Après la belle frappe de Saúl (5e) et la transversale trouvée par Marcos Llorente (12e), c’est donc très logiquement que les Colchoneros ont trouvé l’ouverture en profitant d’une énorme erreur de Marc-André Ter Stegen. Si souvent décisif avec le Barça, notamment en Ligue des champions il y a deux semaines face au Dynamo Kiev (2-1), le gardien allemand s’est totalement loupé en sortant à 40 mètres de ses buts pour tenter d’intercepter une percée de Yannick Ferreira Carrasco. Le Belge ne s’est pas fait prier pour profiter de cette bourde et donner l’avantage aux siens (45+3e).

Griezmann totalement absent des débats

La tâche s’annonçait très difficile pour le Barça, alors que l’Atlético possède la meilleure défense du championnat avec seulement deux buts concédés en sept matches. Et les Catalans n’ont jamais su trouver l’ouverture. Seules deux têtes coup sur coup de Clément Lenglet (56e, 57e) ont réellement inquiété Jan Oblak. Antoine Griezmann, totalement absent des débats, s’est tout de même illustré par une frappe à côté (3e) et une tête trop axiale (82e). Ousmane Dembélé n’a pas non plus pesé hormis sur quelques déboulés côté droit et un missile passé à gauche du poteau d’Oblak (65e).

Dix ans après, l’Atlético s’impose donc enfin en Liga face au Barça et confirme son très bon début de saison : les Colchoneros n’ont pas encore perdu et rejoignent provisoirement la Real Sociedad, qui doit jouer dimanche, en tête du championnat (avec un match en moins à jouer). Le Barça, de son côté, perd pour la troisième fois en cinq journées après des défaites à Getafe (0-1) et contre le Real Madrid (1-3), et se retrouve à une médiocre 10e place (avec un match en moins à jouer). Après deux très bons matches d’entrée lors des deux premières journées, Ronald Koeman est déjà dans le dur avec sa nouvelle équipe et jouera gros face à Osasuna la semaine prochaine.