Diego Costa.

Liga : l'Atlético de Madrid marque le pas contre Alavès

Publié le , modifié le

Plus si létal devant, ni si solide derrière, l'Atlético Madrid a été rejoint au score (1-1) chez les Basques du Deportivo Alavès ce mardi lors de la 11e journée de Liga. Alvaro Morata pensait avoir fait le plus dur en ouvrant le score à la 70e minute mais l'ancien Gunner Lucas Pérez est venu arracher l'égalisation à la 83e d'une frappe superbe. Mauvaise opération pour les hommes de Diego Simeone.

L'Atlético de Madrid accuse le coup. Très quelconques ce mardi contre le Deportivo Alavès (1-1), comme souvent ces dernières semaines, avec aucun tir cadré en première période, les hommes de Diego Simeone ont cru faire le plus dur en ouvrant le score sur un éclair d'Alvaro Morata (69e), avant de craquer sur un pétard de Lucas Perez qui a ajusté la lucarne de Jan Oblak (83e). Une frappe pure mais bien aidée par l'indolence du milieu de terrain des Colchoneros, qui a provoqué une moue de Diego Simeone, pas habitué à une telle passivité de la part de ses joueurs.

Morata, la lumière dans la brume

Le Deportivo Alavès est seulement la 4e équipe à réussir à inscrire un but à la meilleure défense de Liga cette saison, qui n'en a encaissé que 6. Trahi par sa traditionnelle solidité défensive, l'Atléti peut difficilement s'en remettre à sa créativité offensive, le point faible des Colchoneros: seuls 6 équipes de Liga avaient moins scoré qu'eux avant ce soir. Seule satisfaction en attaque, Alvaro Morata a encore marqué, dans un troisième match d'affilée, après Leverkusen il y a une semaine en Ligue des champions et Bilbao samedi. L'entrée, moins de dix minutes avant ce but, de l'attaquant formé chez le rival du Real a réveillé les Madrilènes, mais Morata a aussi manqué la balle de match lors de l'énorme temps fort qui a suivi en butant sur le portier basque Fernando Pacheco (71e), comme Correa dans la foulée. Un manque de réalisme inhabituel pour les troupes du Cholo.

En attendant, avec ce point du nul, les Colchoneros (2e ,20 pts) reviennent à hauteur du surprenant leader Grenade (1er, 20 pts) qui joue jeudi mais peut être dépassé dès ce soir par le FC Barcelone (3e, 19 pts) qui reçoit Valladolid ce mardi.

AFP