Antoine Griezmann Atlético de Madrid
Antoine Griezmann (Atlético de Madrid) | GABRIEL BOUYS / AFP

Liga : l'Atlético de Madrid domine le Rayo Vallecano grâce à Griezmann

Publié le , modifié le

L'Atlético de Madrid a remporté le derby madrilène qui l'opposait à son voisin du Rayo Vallecano (1-0). Antoine Griezmann a signé l'unique but de la rencontre, profitant d'un corner de Thomas Lemar dévié par Stefan Savic. L'Atlético signe sa première victoire en Liga après un match nul contre Valence en ouverture.

Antoine Griezmann en champion! Le Français a inscrit son premier but de la saison avec l'Atlético Madrid samedi face au Rayo Vallecano (1-0), permettant aux "Colchoneros" de s'installer dans le peloton de tête du Championnat d'Espagne lors de la 2e journée. Une heure après avoir présenté au public "colchonero" la Coupe du monde conquise cet été par la France, Griezmann a surgi sur un corner frappé par Thomas Lemar, puis dévié, pour marquer avec flair (63e), débloquer son compteur cette saison et libérer l'"Atleti", jusque-là peu dangereux.

Et les parades du gardien Jan Oblak en fin de match ont fait le reste: au classement, l'équipe de Diego Simeone (4 pts) rejoint en tête la Real Sociedad (4 pts) en attendant les autres matches du week-end, dont les déplacements du FC Barcelone (3 pts) à Valladolid samedi soir et du Real Madrid (3 pts) à Gérone dimanche.

Seulement trois semaines de vacances

Si "Grizi" n'a eu que trois semaines de vraies vacances entre le sacre mondial le 15 juillet et la conquête de la Supercoupe d'Europe face au Real le 15 août (4-2 a.p.), cela ne s'est pas vu. A Tallinn, le Français avait promis qu'on verrait bientôt sa fameuse danse de célébration, les doigts formant un L au-dessus du front: promesse tenue samedi dans l'un des multiples derbies madrilènes programmés cette saison en Liga.

Sa reprise du gauche à l'instinct (63e), malgré le marquage d'un défenseur, a confirmé son retour en forme, cinq jours après une passe décisive lumineuse pour Angel Correa à Valence (1-1).  Et le Français a lancé un "Vamos" ("Allez!") sonore au moment de fêter son but avec le public "colchonero", qui l'avait sifflé la saison dernière et l'a copieusement applaudi samedi à sa sortie du terrain (75e), semblant lui pardonner ses éphémères envies d'ailleurs évoquées au printemps puis effacées par une prolongation jusqu'en 2023.

Lemar-Griezmann, ça fait rêver

Avant son but, le Français a néanmoins peiné dans une première période sans grand rythme de la part de l'Atlético et on a surtout vu son compatriote Lemar, très en forme. Ce dernier a d'ailleurs obtenu la plus belle occasion de la première période d'un tir rasant repoussé difficilement par le gardien (37e). 

La combinaison entre les deux talents français commence à faire des étincelles, ce qui est une bonne nouvelle pour Simeone: sur un centre en retrait impeccable de Lemar, Griezmann a malencontreusement raté sa reprise (47e) en excellente position. Mais il s'est rattrapé peu après et voilà la saison de l'"Atleti" lancée, au même titre que celle du gardien "colchonero" Jan Oblak, qui a préservé le score en fin de rencontre face aux assauts du Rayo (83e, 87e, 90e). Avec un tel buteur et un tel rempart, l'Atlético peut voir loin...

AFP