La joie des Madrilènes Vinicius et James autour du buteur français, Karim Benzema
La joie des Madrilènes Vinicius et James autour du buteur français, Karim Benzema | AFP - CURTO DE LA TORRE

Liga: Karim Benzema s'offre un doublé pour un succès difficile du Real Madrid avant de retrouver le PSG

Publié le , modifié le

Sous la pluie, le Real Madrid, après deux matches sans victoire, a renoué avec le succès (3-2) lors de la venue de Levante pour le compte de la 4e journée de la Liga, après avoir mené (3-0) après 40 minutes. A trois jours de recevoir le PSG en Ligue des Champions, les Madrilènes ont profité d'un doublé de Karim Benzema en six minutes. Zidane a fait souffler ses cadres Casemiro et Sergio Ramos après 1h, et offert à Eden Hazard ses premières minutes avec Madrid.

La trêve internationale semble avoir fait du bien au Real Madrid. Mis sous une intense pression de la presse à l'issue d'un mercato où les non-venues de Pogba et Neymar et où les deux matches nuls consécutifs ont refroidi les rêves des supporters, l'équipe de Zinédine Zidane a remis les pendules à l'heure. Face à une formation de Levante, qui devançait le Real d'un point avant cette rencontre, ils ont rapidement pris le match en mains. En évidence, Karim Benzema, mais aussi Lucas Vazquez qui trouvait le poteau (22e). L'attaquant français s'intercalait ensuite parfaitement entre deux défenseurs pour reprendre victorieusement de la tête un centre de Carvajal (25e, 1-0) pour son 3e but cette saison. Et le 4e suivait de près, à la suite d'un une-deux avec James (31e, 2-0). En six minutes, les Madrilènes s'étaient rassurés. Et cela n'était pas fini. Buteur cette semaine avec le Brésil, Casemiro s'y mettait également lors d'un contre rapide mené par son compatriote Vinicius Jr, qui le servait d'un centre (40e, 3-0).

A la mi-temps, tout allait bien. Mais trois minutes après la reprise, Levante réduisait le score sur un centre venu de la gauche et repris au 1er poteau par Mayoral, juste devant Sergio Ramos très large dans son marquage (49e, 3-1). Jusque-à plutôt tranquille, l'arrière-garde madrilène subissait quelques soubresauts, avec notamment son capitaine parfois pris de vitesse dans la profondeur. Une splendide frappe enroulée de Benzema trouvait ensuite le poteau (57e), pour redonner un peu d'allant au collectif madrilène.

Des largesses au marquage défensif

A l'heure de jeu, Zinedine Zidane donnait du repos à ses cadres, Sergio Ramos et Casemiro, lequel était remplacé par Eden Hazard, qui effectuait là ses premiers pas avec ce nouveau maillot. C'est donc avec un quatuor extrêmement technique James-Hazard-Vinicius-Benzema que Madrid poursuivait le match. Le Colombien se plaçait dans une position un peu plus reculée, en organisateur, par rapport au Belge, plus électron-libre. Le portier de Lavente sauvait son équipe dans un duel avec Vinicius Jr (71e). Et cinq minutes après, sur un corner joué à deux, Carvajal était encore une fois trop loin de son adversaire Melero pour l'empêcher de marquer dans un angle très fermé au deuxième poteau (75e, 3-).

En cette fin de match, le Real souffrait notamment sur les contres rapides adverses. Karim Benzema, ovationné, pouvait souffler à 8 minutes de la fin du match, remplacé par Jovic. Incapable de se mettre à l'abri malgré quelques occasions, Madrid tremblait jusqu'au bout, Courtois sauvant son équipe sur un nouveau coup de pied arrêté dans le temps additionnel (90e+2). Mais pas de troisième match nul consécutif. Une victoire qui ne doit pas rassurer pleinement le technicien français avant de se rendre à Paris en Ligue des Champions.