Liga : Coup de force de l’Atlético Madrid, le Real tombe de haut

Liga : Coup de force de l’Atlético Madrid, le Real tombe de haut

Publié le , modifié le

Vainqueur 2-1, l’Atlético Madrid s’est parfaitement sorti du piège basque tendu par l’Athletic Bilbao à San Mames lors de la 5e journée de Liga. Sous l’influence d’un très bon Antoine Griezmann, les Colchoneros ont pris trois points précieux grâce à Correa et Carrasco. A noter que les Basques ont vu un penalty d’Aduriz stoppé par Oblak. L’Atlético prend la 3e place du classement derrière Séville, difficile vainqueur de Las Palmas 1-0. Le Real Madrid a lui cédé dans les arrêts de jeu face au Betis Seville 0-1.

Attention les Colchoneros sont dans le maïs ! Sous la pression du bouillant public de Bilbao, ils ont présenté une belle copie et accèdent au podium de la Liga (3e). Après une première demi-heure ronronnante, l’Atlético a pris les choses en main. Un premier coup franc dévié de Griezmann a lancé les hostilités (29e). Après un bon pressing, Gaitan a trouvé le poteau d’Arrizabalaga (35e). Puis, c’est encore l’International français qui a vu son tir repoussé par le genou du portier basque (37e). Bilbao a cru au hold-up sur un penalty inexistant sifflé à Filipe Luis sur Raul Garcia (39e) mais Aduriz est tombé sur un grand Oblak (41e). Les Madrilènes sont passés à la vitesse supérieure après la pause. Griezmann a habilement lancé Koke dans le dos de la défense. L’Espagnol s’est arraché pour devancer Arrizabalaga et servir Correa devant le but vide (0-1, 55e). Raul Garcia a eu l’égalisation au bout du pied (71e) mais c’est l’Atletico qui a mis le but du KO après une superbe passe lobée de Griezmann et une conclusion de haute volée signée Ferreira Carrasco (0-2, 74e). La réduction du score de Gabi contre son camp est arrivée trop tard pour remettre les Basques en selle (1-2, 90e+2).

Pas de record mais une défaite pour le Real Madrid

Du côté du Real, c'est la grimace après un nouveau couac. Malgré une nette domination, les Merengues ont été battus 1-0 à Bernabeu par le modeste Bétis Séville. Les Andalous ont donné quelques sueurs froides aux supporters madrilènes en début de match mais Navas veillait au grain. Madrid s'est alors rué à l'attaque mais de manière trop brouillonne. Le retour de Ronaldo n'a rien changé à cette disette offensive. Bale aurait pû ouvrir le score sur une magnifique talonnade mais Adan, en forme ce soir, a dévié le ballon sur le poteau (74e). Dans les arrêts de jeu, un contre sévillan a complètement refroidi Bernabeu. Sur une tête, c'est Sanabria qui a fait trembler les filets, ceux que les hommes de Zidane espéraient atteindre pour égaler le record de matches consécutifs avec au moins un but marqué. Il appartient toujours au club brésilien de Santos avec 74 matches de suite (entre 1961 et 1962), le Real s'arrêtant à 73. Séville a lui aussi peiné mais il a battu Las Palmas 1-0 sur un but de Navas (83e).

Déclaration

Diego Simeone (entraîneur de l'Atletico Madrid): "Nous avons signé un bon match, c'est indispensable pour gagner dans un stade tel que celui-ci. Nous sommes allé crescendo, nous avons eu des occasions par Gaitan, Griezmann, nous étions bien sur le terrain. Oblak a signé une grande performance sur le penalty (arrêté), il nous a permis de croire en nos chances. C'est un grand gardien, parmi les meilleurs au monde. (Sur Griezmann) C'est le meilleur match qu'il a fait depuis le début de la saison. C'est un joueur différent, il nous tire vers le haut. Il est présent dans la zone de but, il est capable d'être passeur décisif. Sa passe à Carrasco est un délice."

Xavier Richard @littletwitman