le Real Madrid s'est incliné sur sa pelouse face au Betis Seville
Le Real Madrid s'est incliné sur sa pelouse face au Betis Séville | PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP

Liga : battu par le Betis à Bernabeu, le Real Madrid conclut sa saison par une fausse note

Publié le , modifié le

Et de 12 pour le Real Madrid. La Maison Blanche a concédé sa douzième défaite de la saison en championnat, battu sur sa pelouse par le Betis Séville lors de la 38e et dernière journée de Liga. Une saison éprouvante pour les hommes de Zinedine Zidane, qui vont pouvoir désormais se tourner pleinement vers un mercato qui s'annonce particulièrement agité du côté de la capitale espagnole.

Il était temps que cette saison se termine pour le Real Madrid. Éliminé dès les huitièmes de finale de la Ligue des Champions par l'Ajax Amsterdam, hors-course pour le titre de champion d'Espagne depuis plusieurs semaines, la Maison Blanche est passée totalement à côté de saison. A l'image de celle-ci, les joueurs de Zinedine Zidane se sont inclinés pour la douzième fois cette saison en Liga, s'inclinant sur leur pelouse face au Betis Séville (0-2). Les Andalous terminent à la 10e place, alors que les Merengue se classent 3es, avant le début d'un mercato estival annoncé très agité.

Liga : battu par le Betis à Bernabeu, le Real Madrid conclut sa saison par une fausse note
© PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP

Une dernière sortie sous les sifflets

Pour certains supporters, la saison s'est terminée dès la 75e minute. Jesé vient d'inscrire le deuxième but du Betis, et les sièges vides se font de plus en plus nombreux dans les gradins du Santiago-Bernabeu. Les plus solides ont choisi de rester mais pour mieux siffler les leurs, auteurs d'une copie particulièrement fade cet après-midi. L'issue du match aurait pu être bien différente si Karim Benzema, le meilleur madrilène cette saison, n'avait pas trouvé le poteau de Lopez à la demi-heure de jeu (34e) ou si Vinicius Junior s'était montré plus réaliste devant le gardien sévillan (58e). Deux opportunités d'ouvrir le score, où l'arbre qui cache la forêt d'un Real une nouvelle fois emprunté, peu dangereux dans les 30 mètres adverses et qui a pu compter sur un Keylor Navas inspiré (28e, 34e, 68e) et ovationné lors de son échauffement pour ne pas couler plus tôt.

Mais le gardien costaricain a finalement dû s'incliner par deux fois, lâché par une défense dépassée face à la vitesse des mouvements des Beticos. Loren, sur un caviar de Guardado, ouvrait le score à l'heure de jeu (0-1, 61e) puis Jesé, formé chez les Merengue, profitait d'une combinaison astucieuse et d'un centre en retrait parfait de Junior pour faire le break (0-2, 76e). Deux coups de poignards pour une douzième défaite cette saison pour le Real, une première depuis vingt ans. La Maison Blanche termine à la troisième place et va pouvoir rapidement tourner la page d'une des pires saisons du club au XXIe siècle.