Liga : Barcelone tombe à Vigo et perd Dembélé

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Dembélé s'est une nouvelle fois blessé contre le Celta Vigo
Dembélé s'est une nouvelle fois blessé contre le Celta Vigo. | Miguel RIOPA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Déjà champion, Barcelone a chuté sans conséquence à Vigo (2-0) mais a encore perdu Ousmane Dembélé, de nouveau blessé avant la demi-finale européenne mardi contre Liverpool. Quant à l'Atlético, corrigé 3-0 par l'Espanyol, il devra attendre pour s'assurer la deuxième place du Championnat d'Espagne.

Alignant un onze bis privé de la plupart des titulaires (Messi, Suarez, Piqué...), le Barça s'est incliné sur la pelouse du Celta avec un joli but d'avant-centre de l'Uruguayen Maxi Gomez (67e) et un penalty accordé par l'arbitrage vidéo (VAR) et transformé par Iago Aspas (88e).  Un résultat sans incidence au classement pour le club catalan (1er, 83 pts), sacré le week-end dernier. Mais cette défaite est amère en raison de la blessure de Dembélé, à nouveau touché à la cuisse gauche et probablement forfait mardi à Anfield en Ligue des champions.

"Ousmane Dembélé souffre d'une blessure musculaire aux ischio-jambiers de la jambe droite", a écrit le Barça dans un court communiqué, précisant que des examens supplémentaires seraient menés dimanche pour connaître sa durée exacte d'indisponibilité. 

C'est rageant pour le Barça et pour "Dembouz", dont le printemps a été pourri par les blessures. Pour lui, le compte à rebours s'est enclenché en vue d'une participation à la finale de Coupe du Roi contre Valence le 25 mai, voire éventuellement à la finale de Ligue des champions le 1er juin à Madrid. Valverde aura une solution offensive en moins mardi à Liverpool, ce qui devrait offrir une place de titulaire au Brésilien Philippe Coutinho contre son ancien club.

L'Atlético perd aussi

Décidément, ce n'était pas la journée des Français en Liga puisque Antoine Griezmann, Thomas Lemar et l'Atlético Madrid ont sombré samedi après-midi sur la pelouse de l'Espanyol. L'Atlético a raté l'opportunité de confirmer définitivement son statut de vice-champion d'Espagne. Un point lors des deux dernières journées suffira néanmoins au bonheur des "Colchoneros", qui seront aussi assurés de la deuxième place si le Real Madrid (3e, 65 pts) ne bat pas Villarreal dimanche.

AFP