Liga (35e journée) : porté par Benzema et Mendy, le Real toujours plus proche du titre

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Karim Benzema
Karim Benzema encore buteur avec le Real Madrid | GABRIEL BOUYS / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

En tête de la Liga, le Real Madrid a toutes les cartes entre ses mains s'il souhaite être sacré champion d'Espagne. Vainqueurs de tous leurs matches depuis la reprise, les hommes de Zinédine Zidane ont poursuivi leur série en dominant tranquillement Alavès (2-0). Grâce à un penalty de Benzema et un but d'Asensio, les Madrilènes reprennent quatre points d'avance sur le Barça à trois journées de la fin du championnat. Le titre est à portée de mains.

Les matches se suivent et se ressemblent pour le Real Madrid. Sur la pelouse de son stade Alfredo di Stefano, le club madrilène a passé une soirée des plus tranquilles contre Alavès, et enchaîné une huitième victoire en autant de rencontres depuis la reprise de la Liga. Et comme souvent ces derniers temps, les Merengues ont ouvert le score sur un penalty une nouvelle fois discutable. Sur une accélération foudroyante, Ferland Mendy a ainsi laissé trainer sa jambe arrière, et obtenu ce tir au but transformé par Karim Benzema (10e), capitaine et donc artificier désigné en l'absence de Sergio Ramos. Ce dernier n'a d'ailleurs pu retenir son rire au moment du coup de sifflet, savourant certainement ce coup du sort alors que l'Espagne du foot polémique sur les nombreux penaltys accordés au Real.

Ferland Mendy homme du match

En dehors de ce fait de jeu en début de match, les Français Karim Benzema et Ferland Mendy ont de loin été les Madrilènes les plus en vus. Dans son couloir gauche, le latéral s'est montré particulièrement incisif, multipliant les centres et accélérations dangereuses. Centres dont Karim Benzema a souvent été le destinataire. Une nouvelle fois, "KB9" a été de tous les bons coups. C'est d'ailleurs lui qui offre - littéralement - le second but à Asensio sur un plateau : seul face au gardien, Benzema a en effet préféré décaler son coéquipier. Touché à l'épaule, l'ancien lyonnais a quitté la pelouse à la 81e minute, sans trop d'inquiétude. Mais c'est bien Ferland Mendy qui a été élu homme du match. A juste titre.

France tv sport francetvsport