Saul Niguez (Atlético Madrid) heureux buteur 10122017
La joie du buteur de l'Atlético Madrid, Saul Niguez. | CRISTINA QUICLER / AFP

Liga (15e journée) : L'Atlético Madrid réagit après son élimination en Ligue des champions

Publié le

L'Atletico Madrid, privé d'Antoine Griezmann blessé, s'est imposé 1-0 sur le terrain du Betis Séville dimanche pour la 15e journée du Championnat d'Espagne, revenant provisoirement à trois longueurs du leader Barcelone et oubliant un peu son élimination précoce en Ligue des champions.

Sans "Grizi", blessé à une cuisse, l'Atletico a souffert au stade Benito-Villamarin de Séville. Mais les "Colchoneros" ont marqué contre le cours du jeu grâce à Saul (30e), buteur d'une glissade sur un centre rasant, et ils ont su ensuite faire le dos rond face à la domination adverse. Ce succès permet à l'"Atleti", toujours invaincu dans cette Liga, de remonter sur le podium (3e, 33 pts), dont l'avait temporairement délogé samedi le Real Madrid (4e, 31 pts). L'équipe de Diego Simeone talonne Valence (2e, 34 pts) et le Barça (1er, 36 pts), en déplacement dimanche soir à Villarreal.

Une grosse défense et puis c'est tout...

Surtout, les "Colchoneros" ont évité de sombrer dans la sinistrose après leur élimination de C1 dès la phase de poules, une première en cinq saisons pour le club finaliste de l'épreuve-reine européenne en 2014 et 2016. Simeone avait assuré que son équipe allait "changer de logiciel" rapidement et se reconcentrer sur les objectifs qui lui restent. En Liga, l'Atletico reste en tout cas solidement accroché au wagon de tête, même s'il a souffert dimanche sur la pelouse du Betis. En l'absence d'Antoine Griezmann, les Madrilènes déployaient un duo d'attaque composé de l'Argentin Angel Correa et du Français Kevin Gameiro mais ces deux-là ont eu très peu de ballons tant le Betis a monopolisé la possession.

Malgré cette mainmise andalouse, l'arrière-garde "rojiblanca" a tenu bon: personne n'a réussi à reprendre le coup franc excentré de Joaquin (23e) et le Betis s'est souvent enferré dans le bloc défensif madrilène. Quant au gardien slovène Jan Oblak, il a multiplié les interventions précieuses, comme cette claquette sur la frappe brûlante de Cristian Tello (60e). Et l'Atletico est reparti de Séville avec trois points qui font du bien au moral.

francetv sport @francetvsport