FC Barcelone
Les joueurs du FC Barcelone, Fabregas, Pedro et Neymar | AFP - JOSEP LAGO

Les places sont chères au Barca

Publié le , modifié le

Cinq attaquants pour trois places: le retour à la compétition de Lionel Messi suppose un vrai casse-tête pour l'entraîneur du FC Barcelone Gerardo Martino, qui va devoir trancher entre l'Argentin, le Brésilien Neymar et le trio d'hommes en forme Alexis-Fabregas-Pedro pour défier l'Atletico samedi en Championnat d'Espagne.

“Le problème de la composition pour samedi je l’avais déjà avant Elche. Je n’avais pas besoin de voir jouer Leo Messi.” Après la victoire 4-0 en Coupe d'Espagne contre Getafe et le retour gagnant de l'Argentin, auteur d'un doublé, Tata Martino n'a pas tenu à nier le casse-tête qui se présente à lui. Oui tous ses attaquants sont en forme, et samedi soir à Vicente Calderon, il devrait y en avoir deux mécontents. En l'absence du quadruple Ballon d'Or, le trio Sanchez-Fabregas-Pedro a fait des étincelles. Toutes compétitions confondues, il a marqué au total onze buts en trois sorties (Sanchez 3, Pedro 4, Fabregas 3) et Fabregas caracole en tête du classement des passeurs de la Liga (10). Facile et tentant donc d'être tenté de reconduire une organisation qui a fait ses preuves. Mais voilà, Messi est de retour et le prodige Neymar est également sur pieds. Les deux stars sur le banc pour le choc de la Liga? Difficilement concevable et Martino a évacué le problème de l'omnipotence de son compatriote. "Je ne pourrai jamais considérer que le retour du meilleur joueur du monde puisse éteindre les autres. Nous serons toujours meilleurs", a-t-il assuré. 

Messi : "personne n'est indispensable"

Si Messi postule évidemment à une place de titulaire en attaque ce samedi, il n'est donc pas le seul. "Personne n'est indispensable", a souligné avec modestie Lionel Messi  mercredi soir après son retour réussi contre Getafe. "Peu importe quel joueur joue, il le fait parfaitement bien. Lors des  matches que j'ai suivis depuis chez moi, ce qu'ils ont fait était  impressionnant. C'est un effectif qui répond toujours présent." Neymar, malade en milieu de semaine mais de retour à l'entraînement, espère  être opérationnel au stade Calderon, où il avait inscrit en août son premier  but barcelonais en match officiel pour offrir aux Catalans la Supercoupe  d'Espagne (1-1, 0-0). Le Brésilien, qui n'a pas débuté un match depuis le 17 décembre pour cause de suspension puis de choix technique, a néanmoins "eu une gastroentérite".  "Parfois ça te coupe les jambes", a prévenu Martino mercredi soir. En somme, il s'agit de doser la forme de chacun et, peut-être, d'oser laisser un Messi encore en manque de rythme sur le banc pour mieux lui permettre de faire la différence en cours de match. Des problèmes de riche que Martino espère éviter. "Je donnerais tout ce que j'ai pour que tous soient convaincus que j'ai  besoin de tout le monde et que tous se sentent bien et importants dans l'équipe  (...) Le retour de Leo doit nous renforcer individuellement et collectivement et je m'attends à ce que tous continuent à avoir le rendement qu'ils ont actuellement."