Cristiano Ronaldo (Real Madrid)
Cristiano Ronaldo (Real Madrid) | JOSE JORDAN / AFP

Les jeunes du Real Madrid et Ronaldo offrent un bol d'air à Zidane

Publié le , modifié le

Zinédine Zidane peut respirer: son Real Madrid, très rajeuni, a retrouvé du souffle devant Levante (3-1) ce mercredi pour la 27e journée du Championnat d'Espagne, effaçant la défaite concédée samedi dans le derby madrilène et consolidant sa place sur le podium. Malgré cinq titulaires absents, le Real s'est racheté grâce à la vivacité de Lucas Vazquez, qui a provoqué un penalty transformé par Cristiano Ronaldo (34e), et au culot de Borja Mayoral (18 ans), dont la frappe sur le poteau a provoqué un but contre son camp du gardien de Levante Diego Mariño (38e). Isco a scellé le score dans le temps additionnel sur une passe de Ronaldo (90e+2), alors que Deyverson avait entre-temps réduit la marque (39e) pour la lanterne rouge.

Au classement, la "Maison blanche" est troisième avec 57 points et compte provisoirement neuf longueurs de retard sur le FC Barcelone (1er, 66 pts), qui affronte jeudi le Rayo Vallecano (20h00 GMT). L'Atletico, vainqueur de la Real Sociedad mardi (3-0), est deuxième (61 pts). C'est un précieux succès pour le Real, qui relègue à quatre longueurs son poursuivant Villarreal (4e, 53 pts), freiné sur la pelouse du Celta Vigo (0-0).

Ce qui redonne de l'air au club merengue, dont la troisième place directement qualificative pour la Ligue des champions était menacée après son inquiétante défaite samedi contre l'Atletico (0-1). Mais alors que la crise couvait, Zidane a su insuffler du sang neuf mercredi au stade Ciutat de Valencia. Il faut dire qu'il n'avait pas le choix, privé notamment de Gareth Bale (reprise), Luka Modric (cheville) ou Karim Benzema (cuisse).

Ronaldo se fait pardonner​

Zidane a donc titularisé Lucas Vazquez (24 ans) et Borja Mayoral (18 ans) en attaque aux côtés de Cristiano Ronaldo, alors que des joueurs confirmés comme Jesé et Isco démarraient sur le banc.
Ces choix ont payé: Lucas a fait beaucoup de dégâts dans son couloir droit, provoquant le penalty qui a permis à Ronaldo d'ouvrir le score (34e). Soit le 23e but du Portugais cette saison en Liga, à deux longueurs du Barcelonais Luis Suarez, actuellement en tête du classement des buteurs (25 buts). 

Quant à Mayoral, qui évoluait déjà sous les ordres de Zidane lorsque ce dernier était entraîneur de la réserve (2014-2016), il a bien failli marquer pour sa première titularisation: sa frappe s'est écrasée sur le poteau, a rebondi sur le dos du gardien Diego Mariño et fini au fond (38e). En défense, en revanche, le Real n'a pas encore retrouvé toute sa sérénité. Sans Marcelo (contracture), Sergio Ramos et Carvajal (suspendus), l'arrière-garde merengue a beaucoup tangué, comme sur cette frappe de Giuseppe Rossi qui a contraint le gardien Keylor Navas à une claquette (5e). 

Rien d'étonnant donc à ce que Levante ait réduit le score si rapidement, Deyverson profitant d'un cafouillage pour ajuster Navas d'une frappe au ras du poteau (39e). La seconde période a néamoins été plus maîtrisée pour le Real, qui aurait pu se mettre à l'abri plus tôt grâce à Ronaldo: frappe sur le poteau (66e), tir qui frôle le cadre (75e)... Le triple Ballon d'Or s'est rattrapé avec une passe décisive pour Isco (90e+2), de quoi se faire pardonner après avoir critiqué publiquement le niveau de ses partenaires le week-end dernier.

AFP