Les Barcelonais fêtent un but face à la Real Sociedad
La joie barcelonaise après le 1er but de Messi | JOSEP LAGO - AFP

Le Real tenu en échec par Valence

Publié le , modifié le

Fortunes diverses pour les deux géants de la Liga. Le Real Madrid a été tenu en échec sur sa pelouse (1-1) par Valence. Le FC Barcelone a profité de l'aubaine pour prendre la tête de la Liga après sa victoire (5-1) sur la Real Sociedad.

Même si c'était un adversaire sérieux qui se présentait face à ses joueurs, José Mourinho avait sûrement rêvé d'une meilleure entame de Liga pour son équipe. Les Champions en titre n'ont pas su se défaire de vaillants Valencians malgré l'ouverture du score d'Higuain, préféré à Benzema, bien servi par Di Maria dès la 10e minute de jeu. Malgré tout, on sent les Merengues pas encore très à l'aise bien que l'effectif n'ait pas bougé d'un iota à l'intersaison. Redoutant sans doute le jeu rapide de Valence au milieu, Mourinho avait choisi de titulariser Lassana Diarra dans l'axe du milieu de terrain et Fabio Coentrao sur le côté gauche plutôt que Marcelo, plus offensif.

Bon résultat pour Barcelone....

Pourtant, l'ouverture du score rapide des locaux semble mettre le doute dans les têtes des joueurs de Mauricio Pellegrino. Avares en prise de risques, les visiteurs ne se montrent pas très dangereux dans la surface de Casillas. Mais après quarante minutes de jeu, Valence émerge enfin de sa torpeur. Et sur un coup franc superbement exécuté par Tino Costa, Jonas profite d'un violent choc entre le défenseur central Pepe  et son capitaine Casillas pour égaliser de la tête (1-1, 41e). Sonné sur l'action, Pepe doit céder sa place à la pause à l'international espagnol Raul Albiol. L'entrée en jeu de Benzema, à la place de Diarra, redonne du tonus à l'attaque madrilène mais le Real Madrid bute sur un Diego Alvès inspiré. Ce sont les premiers points perdus par José Mourinho et ses hommes cette saison. Le FC Barcelone, qui recevait la Real Sociedad, avait un bon coup à jouer.

... Qui en profite

Il n'en fallait pas plus pour donner le sourire aux joueurs du Barça. Informés juste avant leur entrée sur la pelouse du Camp Nou du match nul entre leur deux rivaux pour le titre, les coéquipiers de Lionel Messi n'ont pas mis longtemps pour rassurer les rares personnes qui se posaient des questions sur la transition entre Pep Guardiola et Tito Vilanova. Le nouveau coach catalan débute de la meilleure des manières sa carrière sur le devant de la scène. Après 4 minutes de jeu, c'est Puyol, associé à Mascherano dans l'axe, qui ouvre la marque à la réception d'un corner de Xavi. Néanmoins, un frisson traverse le Camp Nou quand Castro égalise cinq minutes plus tard. Mais Messi sait prendre soin de ses supporteurs. En 7 minutes, la "Pulga" inscrit deux buts et redonne un avantage confortable aux Blaugranas (3-1, 16e). L'Argentin prend déjà l'avantage dans son duel à distance avec Cristiano Ronaldo, muet ce soir. Avant la mi-temps, c'est Pedro qui y va de son but, concluant une attaque typiquement barcelonaie où tous les joueurs offensifs ont touché le cuir.. Le boulot est fait pour les joueurs de Vilanova. Pas ou peu inquiétés par les joueurs de Philippe Montanier, le coach de la Sociedad, les locaux se contentent de gérer le score et d'apprécier l'entrée en jeu de David Villa qui fait son retour à la compétition après sa fracture du tibia en décembre dernier et huit mois d'absence. Le buteur espagnol n'a pas mis longtemps pour retrouver ses marques dans son stade. Cinq minutes après être arrivé sur la pelouse, l'ancien Valencian reprend de volée un centre en retrait d'Iniesta pour le plus beau but de cette première journée de Liga. Pas loin de la Manita, le Barça a entamé de la meilleure des manières sa marche vers la reconquête du titre de champion d'Espagne.