Liga Real Madrid Cristiano Ronaldo Higuain joie 03 2010
Le duo offensif du Real Madrid Cristiano Ronaldo-Higuain | AFP - Pierre-Philippe Marcou

Le Real souffre, le Barça s'amuse

Publié le , modifié le

Le Real Madrid a pris les commandes du Championnat d'Espagne après une victoire compliquée (1-0) sur la pelouse de la Real Sociedad, le Barça ayant de son côté étrillé Majorque au Camp Nou (5-0) avec un triplé de Messi, samedi lors de la 11e journée. Au classement, le Real mène désormais la danse avec 25 points, talonné par son rival, le Barça (24 pts).

Higuain trouve encore la faille

Le Real Madrid a connu un match nettement moins commode que lors de ses dernières sorties. Les hommes de Mourinho ont en effet dû s'employer pour venir à bout d'une Real Sociedad combative et accrocheuse. La rencontre à Anoeta a eu deux visages: une première période où les Madrilènes ont largement dominé et une seconde période qui a vu les locaux jouer de manière plus décomplexée. Higuain, titularisé samedi à la place de Benzema, a simplifié la tâche au Real en trouvant la faille dès la 9e minute. Coentrao, doublure de luxe de Marcelo, a glissé une belle passe en profondeur à l'Argentin qui a immpeccablement piqué sa balle au-dessus du gardien local Bravo. Les Blancs ont dicté leur rythme aux Basques pendant toute la première période, mais sans parvenir à se mettre à l'abri. Sergio Ramos, excellent en défense, manquait lui le break pour les Madrilènes sur un centre de Di Maria (74). Jusqu'au bout, les Blancs seront restés sous la menace de Basques extrêmement pugnaces.

Un nouveau triplé pour Messi

De son côté, le Barça a répondu aux critiques qui s'étaient fait jour sur son manque de réalisme offensif. Messi, auteur d'un triplé, s'est notamment chargé de rappeler que sa disette de buts - il n'avait plus marqué depuis trois matches - n'était qu'une parenthèse. Seule mauvaise nouvelle de la soirée pour les Catalans: la blessure de Villa, qui a demandé à sortir à la 63e. Barcelone, qui n'avait pas besoin de cela, a d'abord été aidé par une décision de l'arbitre qui sanctionnait d'un penalty une main pourtant bien involontaire de Nsue dans la surface. Messi se chargeait de transformer (13e). L'Argentin, intenable, prolongeait ensuite victorieusement un centre-tir d'Adriano (21), avant de pousser au fond des filets une ouverture d'Alves (30e). Le jeune Cuenca marquait ensuite son premier but en Blaugrana en profitant d'un service d'Adriano (50). Dans le temps additionnel, Alves inscrivait enfin le cinquième sur une superbe frappe des 25 m qui se logeait sous la barre (90e).

Valence s'est lui imposé à domicile (3-1) contre Getafe. Un doublé de Feghouli (12e, 25e) a permis aux locaux de faire la course en tête, après avoir été rejoints à 1-1. Aduriz a mis à l'abri les Valenciens (76e). Enfin, Villarreal s'est donné de l'air en gagnant à domicile (2-0) face au Rayo Vallecano. Bruno Soriano a ouvert le score pour les locaux (20e), Borja Valero a ensuite réussi le break sur un exploit personnel (67e).

Gilles Gaillard