Face à Eibar, Cristiano Ronaldo a ouvert le score sur coup franc.
Face à Eibar, Cristiano Ronaldo a ouvert le score sur coup franc. | AFP

Le Real s'est promené et il en a gardé sous le pied

Publié le , modifié le

Grâce à un coup franc de Cristiano Ronaldo - son 38e but de la saison en Liga - et à une tête de Chicharito Hernandez, le Real Madrid s’est tranquillement imposé à domicile devant Eibar (3-0), pour le compte de la 31e journée de Liga. Les Merengue reviennent à deux points du Barça, qui n'a pu ramener qu'un nul de Séville (2-2). Ils peuvent penser sereinement à leur quart de finale aller de Ligue des champions, mardi prochain, face à l’Atlético, accroché à Malaga (2-2) malgré un doublé d'Antoine Griezmann.

Deux buts inscrits, dont un de l’inévitable Cristiano Ronaldo. Aucun encaissé. Et une troisième victoire en six jours. Face à Eibar (3-0), le Real Madrid a parfaitement préparé son quart de finale aller de Ligue des champions, face à l’Atlético. Tellement bien préparé que les Merengue mettent la pression sur leur rival catalan : le Real ne compte plus que deux longueurs de retard sur le leader blaugrana, tenu en échec sur le terrain du FC Séville (2-2).

L’équipe de Carlo Ancelotti n’a pas eu à forcer son talent pour dompter le promu basque. Il lui a suffi d’un coup franc vicieux de Cristiano Ronaldo pour que Xabi Irureta, trahi par le rebond, cède dès la 21e minute (1-0). La 38e réalisation du Portugais en Liga est un mini-événement : un an qu’il n’avait plus marqué dans cet exercice.

Dix minutes plus tard, Chicharito Hernandez a profité d’un centre d’Arbeloa pour ajuster une tête décroisée (2-0, 31e). Le Mexicain avait été titularisé pour laisser Karim Benzema au repos. Malgré son faible temps de jeu, il fait preuve d’une insolente efficacité : 4 buts en 6 tirs cadrés cette saison en Liga. Dans le dernier quart d’heure, l’ancien attaquant de Manchester United a manqué le doublé, aux six mètres (74e). Qu’importe : Jese s’est chargé de tuer le suspense d’un tir croisé dans le petit filet (3-0, 83e).

Un peu plus tard dans la soirée, l'Atlético Madrid a dû se contenter d'un nul à Malaga (2-2). Et ce malgré les 17e et 18 réalisations d'Antoine Griezmann en Liga. Les Colchoneros, 3es, pointent à sept longueurs du Real.