Benzema Real Madrid
Benzema félicité par ses coéquipiers du Real Madrid | CURTO DE LA TORRE / AFP

Le Real se promène face à la Real Sociedad

Publié le , modifié le

Privé de Cristiano Ronaldo, suspendu, le Real Madrid a su dominer la Real Sociedad lors de la 24e journée de Liga malgré l'ouverture du score des Basques dès la première minute (4-1). Karim Benzema a inscrit un doublé et contribué à donner provisoirement quatre points d'avance aux Merengue sur le Barça qui reçoit Villarreal dimanche à 21h. L'Atletico Madrid, vainqueur à Eibar avec encore un but de Griezmann (1-3), suit toujours le rythme.

S'il n'a toujours pas retrouvé la flamboyance qui était la sienne à la fin de l'année 2014, le Real Madrid est définitivement sur la bonne voie. Même sans Cristiano Ronaldo. La star portugaise, suspendue deux matchs depuis son coup de sang contre Cordoue, était présente en tribunes pour suivre ses coéquipiers et, comme tout Bernabeu, il a été cueilli à froid par un but des visiteurs dès le première minute ! Elustondo, oublié par la défense, marquait en effet sur le premier corner de la rencontre. Les Madrilènes réagissaient pourtant vite. James Rodiguez profitait d'un excellent travail de Marcelo pour égaliser de la tête à peine deux minutes plus tard (1-1, 3e). Début de match complètement fou. Et cela se poursuivait, les partenaires de Varane, toujours titulaire en l'absence de Pepe, pressant de plus en plus fort sur la cage basque. Finalement, la Real Sociedad finissait par craquer, Rulli repoussant héroïquement une frappe à bout portant de Benzema mais Sergio Ramos traînait par là... (2-1, 37e).

Quand Benzema fait du Ronaldo

En seconde période, les hommes de l'ex coach de Manchester United, David Moyes, continuaient de faire planer la menace sur le but de Casillas mais Karim Benzema allait se muer en "serial buteur". D'abord en reprenant, sans opposition, une offrande de Gareth Bale (52e) puis en enroulant une merveille de frappe dans la lucarne opposée de Rulli (4-1, 76e). En tribunes, Cristiano Ronaldo appréciait. En connaisseur. Ces dixième et onzième réalisations du Français offraient une dimension supérieure à ce succès madrilène, tout comme il clouait le bec à ceux qui pensaient que sans Ronaldo il n'y avait point de salut pour le Real. 

Comme son compère en Bleu Benzema, Antoine Griezmann a inscrit son 11e but en Liga lors du succès de l'Atletico à Eibar (1-3). Sur une pelouse détrempée et très détériorée, le feu-follet français a  surnagé, ouvrant rapidement la marque d'une frappe croisée à ras de terre (7),  soit son 11e but en Liga cette saison, autant que Benzema. Griezmann a assorti sa prestation d'un centre parfait pour Mandzukic,  buteur au deuxième poteau (23). Ce dernier a ensuite mis l'Atletico à l'abri  (26) en profitant d'un cafouillage des promus basques, lesquels ont sauvé  l'honneur par Federico Piovaccari (90). Bref, à une semaine du derby madrilène, les retrouvailles de Benzema et  Griezmann promettent déjà.

Julien Lamotte