Benzema, Cristiano Ronaldo, Xabi Alonso et Di Maria
Benzema félicité par Cristiano Ronaldo, Xabi Alonso et Di Maria | AFP - CURTO DE LA TORRE

Le Real se console dans la douleur

Publié le , modifié le

Le Real Madrid a surmonté la déception de l'élimination en demi-finale de la Ligue des Champions face à Dortmund en battant, difficilement, Valladolid lors de la 34e journée de Liga (4-3). Ce succès madrilène repousse d'au moins une semaine le sacre annoncé du Barça, qui ne sera donc pas sacré dimanche.

Les Madrilènes ont dû s'employer face à des visiteurs qui ont notamment  exploité une défense des Merengue très flottante, composée du quatuor  inhabituel Nacho, Pepe, Carvalho et Coentrao. Le manque d'automatismes entre ces hommes jouait des tours dès l'entame de  match aux hommes de Mourinho qui encaissaient un but d'Oscar à la suite d'une  mésentente entre Di Maria et Carvalho(0-1; 8). Ce début peu concluant forçait les Blancs à se retrousser les manches.  Après une série de salves signées Modric et Kaka, titularisé samedi à la place  d'Özil, Di Maria n'était pas malchanceux en voyant son tir du gauche dévié par  le défenseur de Valladolid Valiente dans ses propres filets (1-1; 26).

Un Madrid autoritaire prenait ensuite l'avantage par Ronaldo de la tête,  bien servi par un centre de Di Maria (2-1; 32). Mais la défense madrilène  péchait à nouveau par inattention, Guerra égalisant à la 34e. Au final, c'est Kaka qui relançait les siens d'une frappe sèche du gauche  sur laquelle le gardien Jaime, excellent samedi, était battu (3-2; 48). Puis,  alors que les Madrilènes avaient accentué leur emprise sur le match, Ronaldo  signait un doublé d'une nouvelle tête qui porte son nombre de réalisations à 33  en Liga (4-2; 69). Dans les dernières minutes, Sastre ravivait le suspense en décrochant le  4-3 d'une splendide reprise de volée sur un corner mal dégagé. Mais les Blancs  s'étaient déjà mis à l'abri avant.

Valence ne perd pas espoir

Même s'ils ont perdu un match crucial pour  l'attribution de la 4e place contre la Real Sociedad samedi dernier (4-2), les  hommes de Valverde n'ont pas totalement fait une croix sur la Ligue des  Champions. Samedi, ils ont pulvérisé (4-0) l'Osasuna Pampelune à domicile, un résultat  qui les ramène provisoirement à 2 longueurs de la Real Sociedad, qui doit  toutefois encore se déplacer sur le terrain de Getafe lundi. Soldado (39), qui a signé samedi son 19e but en Liga - devenant ainsi  meilleur buteur espagnol ex-aequo avec Negredo (FC Séville) - Ricardo Costa  (44), Banega (60) et Jonas sur penalty (90+4) ont assommé des Navarrais qui ont  terminé à neuf après les exclusions d'Arribas et Timor.
   
Malaga commence à s'essouffler

Les Ciel et Blanc, battus à l'extérieur par  Grenade (1-0), ont sans doute définitivement dit adieu à leurs espoirs de Ligue  des champions pour l'année prochaine. Outre le fait qu'ils sont toujours interdits de disputer leur prochaine  compétition européenne en attendant l'issue de leur appel devant le TAS, les  joueurs de la Costa del Sol se voient désormais relégués à 3 points de Valence  et rétrogradent à la 6e place. Malaga a dû s'incliner face à la rage de vaincre de Grenade, qui joue lui  sa survie (15e). Après un bon centre de Brahimi, Ighalo a signé pour les siens  un but qui vaut un peu plus de trois points (28).

AFP