Real Madrid
Di Maria entouré par Kaka, Benzema et Morata | AFP - JAVIER SORIANO

Le Real se console avec le derby

Publié le , modifié le

Etrillé en demi-finale de Ligue des Champions par Dortmund (4-1) mercredi, le Real Madrid a mieux terminé sa semaine en remportant le derby de la capitale espagnole 2-1 face à l'Atletico. Avec cette victoire, les hommes de José Mourinho, qui avaient mis la plupart de ses cadres au repos en vue du match retour, reviennent à 11 points du FC Barcelone et consolide presque définitivement sa deuxième place.

Même si le nul du Barca (2-2 à Bilbao) conjugué à cette victoire Merengue contre l'ennemi de l'Atletico ne relance pas la Liga (il reste 11 points entre les deux équipes à 5 journées de la fin), le succès du Real égaye sa fin de semaine. Le rêve de "Decima" (la 10e Ligue des Champions) s'est quasiment envolé à Dortmund mais une victoire contre le voisin ne se refuse pas. Les hommes de José Mourinho ont donné une leçon de réalisme sur la pelouse de l'Atletico.

Le Real s'était pourtant présenté à Calderon avec une équipe B: pas moins  de 6 joueurs habituels ne figuraient pas dans le onze de départ, dont Özil,  Ronaldo et Ramos, avec l'intention de les ménager pour la "remontada" (la remontée) de mardi en demi-finale retour de C1. Si l'absence de ces hommes-clés s'est très clairement fait sentir samedi,  les Rouge et Blanc n'ont toutefois pas su en profiter pour rompre la  malédiction d'un derby qu'il n'ont plus remporté depuis 14 ans.

La clé Di Maria

Les hommes de Simeone s'étaient pourtant simplifié la tâche en ouvrant le  score dès la 4e minute, Falcao marquant de la tête dans le but vide, après un  coup franc mal dégagé par Diego Lopez. Incapables de se projeter vers l'avant, les Merengue n'étaient pas malheureux lorsque Di Maria égalisait sur un coup franc du gauche, dévié au dernier moment dans ses propres buts par Juanfran (13; 1-1). Après la pause, la domination des locaux s'accentuait encore. Gabi avait  notamment la balle de match au bout du pied, mais sa finition laissait  largement à désirer (55).

Et à la 62e, Benzema, qui avait précédemment manqué l'immanquable sur un contre mené par Di Maria, se rachetait en servant l'Argentin sur un plateau. La frappe du "Fideo", parfaitement ajustée, était aussi impitoyable que le  réalisme des Blancs. Seul petit bémol pour les Blancs: Di Maria devait ensuite sortir sur blessure, mais il ne s'agissait que d'un problème à l'épaule gauche.

Les résultats de la 33e journée de Liga

Le classement de la Liga