Real- Espanyol
Le gardien de l'Espanyol Pau Lopez sort au poing devant Cristiano Ronaldo | AFP - Gabriel Bouys

Le Real reprend des couleurs

Publié le , modifié le

Après un début de saison laborieux, le Real Madrid, qui a entrepris de revenir aux avants-postes, a parfaitement négocié sa rencontre face à l'Espanyol (2-0) dimanche dans le dernier match de la 7e journée. L'équipe de Zidane n'avait pas le droit à l'erreur; elle a fait ce qu'il fallait, dans l'application pour obtenir une victoire qui lui permet de gagner une place (5e) à sept points du leader Barcelone.

Les Merengues ont surtout dominé la première période, en ne laissant que peu de ballons aux hommes de l'Espanyol. Avec un Sergio Ramos et un Isco remuants, le Real a pris le match à son compte, mais a parfois fait preuve de maladresses. Il a fallu un coup de patte de Cristiano Ronaldo, avec un bon ballon en profondeur pour Isco pour ouvrir la marque à la demie-heure de jeu,

En deuxième période, les Madrilènes ont gardé la mainmise sur la partie, mais ils se sont aussi égarés dans des actions moins abouties. Heureusement pour eux, l'Espanyol n'a que très peu profité de ses possibilités de contres. Désireux de se mettre à l'abri, le Real a insisté. Et sa pression fut payante puisqu'il parvenait à doubler, par ce même Isco, à la récupération d'une passe en retrait de Casemiro. A 2-0, le Real était plus serein. Les dernières poussées du Real et de Ronaldo ne donnaient rien. Mais l'essentiel était assuré: une victoire obtenue avec une bonne assise défensive.   

Christian Grégoire