Liga Real Madrid Cristiano Ronaldo Higuain joie 03 2010
Le duo offensif du Real Madrid Cristiano Ronaldo-Higuain | AFP - Pierre-Philippe Marcou

Le Real plie mais ne rompt pas

Publié le , modifié le

Le Real Madrid de José Mourinho, bousculé comme tout au long du match par la Real Sociedad, s'est néanmoins imposé samedi à Saint-Sébastien (2-1) pour occuper seul la tête du Championnat d'Espagne après les premiers matches de la 3e journée. Avec 7 points, le Real devance l'Atletico Madrid, Valence et l'Espanyol Barcelone, vainqueur samedi d'Almeria (1-0), avec six points.

Le club Merengue a concédé beaucoup d'occasions dans le stade Anoeta de la Real Sociedad. La jeune perle française du club basque, le milieu offensif Antoine Griezmann, a été un danger permanent pour les défenseurs madrilènes. A la 6e minute, Griezmann, formé à la Real Sociedad, se retrouvait tout seul au point de penalty sur un centre mais sa reprise de la tête passait au-dessus. A la 25e, servi par Tamudo dans la surface de réparation, le Français parvenait à tirer mais sa frappe passait à quelques millimètres du poteau gauche d'Iker Casillas. Le Real ne s'était montré dangereux que sur coup franc (Cristiano Ronaldo, 8e). Sans doute recadrée par Mourinho à la pause, l'équipe madrilène souffrait moins et ouvrait la marque par Di Maria d'une merveille de frappe enroulée dans la lucarne gauche de Bravo (51e).

Mais Griezmann tirait un superbe coup franc tendu qui trouvait les genoux de Tamudo au second poteau pour l'égalisation (62e). Avec beaucoup de réussite, le Real Madrid reprenait l'avantage sur un coup franc de Cristiano Ronaldo détourné et qui lobait Bravo (75e). Casillas devait intervenir d'une main de fer à la 83e pour sortir un centre-tir de Griezmann qui allait dans le but. En fin de match, le Real a eu trois possibilités de tuer le match (Cristiano Ronaldo, Marcelo et Benzema - rentré en toute fin de match) mais a dû souffrir jusqu'au bout.

Gilles Gaillard