L'attaquant du Real Madrid Cristiano Ronaldo
L'attaquant du Real Madrid Cristiano Ronaldo | Dani Pozo / AFP

Le Real ouvre son compteur de victoire

Publié le , modifié le

Après deux contre-performances (un nul et une défaite) et une victoire en Supercoupe d'Espagne face à Barcelone, le Real Madrid a lancé sa saison en Liga en dominant Grenade (3-0) grâce un doublé de l'inévitable Cristiano Ronaldo (26e et 53e) et de Gonzalo Higuain (76e). Barcelone a battu Valence 1 à 0 grâce à un but de son latéral Adriano (23e). Avec cette victoire, la troisième en autant de journée, le Barça est en tête de la Liga.

Par cette victoire - la première en Liga du Real après son succès mercredi  dernier en Supercoupe d'Espagne (2-3; 2-1) face au Barça - les Merengue, même  s'ils n'ont pas été irrésistibles, semblent donc avoir définitivement effacé  les premiers accrocs de leur saison. Mais dimanche, face à un Grenade appliqué défensivement mais limité devant,  c'est surtout Ronaldo, auteur d'un doublé, qui aura fait la différence.  Nouvelle inquiétante pour les Blancs: le Portugais a dû être remplacé à la  64e pour un coup reçu au genou gauche, sortant sans civière, mais avec une  grimace préoccupante.

Ronaldo blessé

Alors que les occasions n'auront pas manqué en début de match au Real,  Ronaldo ouvrait toutefois le score sur une action sans danger apparent:  excentré côté gauche, le Portugais cherchait la frappe et le ballon passait  dans un trou de souris entre les jambes de Tono (26e). Après avoir vu sa première frappe en pleine course repoussée par Tono, "CR7"  était toutefois le plus prompt au rebond (2-0, 53e). L'attaquant venait de signer son 150e but en 149 matches avec Madrid. Higuain, entré à la place de Ronaldo (65e), portait ainsi le coup de grâce  aux Andalous réduits à dix, bien servi par un Benzema toutefois parti en position de hors-jeu  (3-0, 75e).

Dans les autres matches de la journée, l'Athletic Bilbao a notamment marqué  ses premiers points de la saison en l'emportant sans briller (2-0) à domicile  face à Valladolid. Aduriz (69) et Susaeta (75) ont débloqué la situation en  quelques minutes pour des Basques jusque-là bien peu à l'aise.

Barcelone assure

Quelques jours après sa défaite à Madrid (2-1), Barcelone a relevé la tête face à Valence. Dans une partie engagée et serrée,  les Catalans ont alterné le bon et le moins bon. Auteurs d'une bonne première période, beaucoup plus poussifs ensuite, ils auront bénéficié dimanche de la posture de Valenciens un rien frileux, qui auront trop tardé à se montrer audacieux dans leurs actions. Le Brésilien Adriano, titularisé à la place de la récente recrue Jordi Alba, a finalement marqué le seul but de le rencontre sur une superbe frappe en pleine lucarne (23e).

Si Alba n'était pas sur le terrain dimanche, Vilanova, relégué en tribunes après sa suspension de deux matches pour avoir contesté une décision arbitrale lors d'Osasuna-Barça, aura choisi de lancer l'autre recrue blaugrana de l'été: Alexandre Song. La doublure de Busquets au milieu s'est très bien acquitté de sa tâche de récupérateur, même s'il a moins participé à la construction des actions que l'international espagnol. Après l'ouverture du score signée Adriano, les Blaugrana avaient plusieurs fois la balle de break au bout du pied, notamment par Fabregas (26e). Mais à chaque fois, les Catalans péchaient par manque de réalisme.A ce petit jeu, le Barça se sera mis en danger, manquant de voir Victor Ruiz égaliser sur le fil (90e). Au final, l'avertissement était toutefois sans conséquence et Barcelone poursuit son cavalier seul.

Mathieu Baratas