Le Real ne tombe pas dans le piège d'Eibar

Le Real ne tombe pas dans le piège d'Eibar

Publié le , modifié le

Le Real Madrid a tenu son rang à Eibar, où il s'est largement imposé (4-0) grâce notamment à un doublé de Cristiano Ronaldo (ses 19e et 20e buts de la saison). Karim Benzema et James Rodriguez ont également contribué au succès des Merengues, qui conservent la tête de la Liga.

Les votes pour le Ballon d'Or 2014 sont clos depuis vendredi mais "CR7" continue de briller: le Portugais a marqué sur une action collective (43') puis sur un penalty (83') et a en outre été passeur décisif sur l'ouverture du score, signée James Rodriguez (23'). Le Français Karim Benzema a lui inscrit le troisième but (70'). Cette victoire sera accompagnée de son lot de polémique car trois de ces réalisations semblent contestables: possible hors-jeu sur le premier, ballon peut-être sorti du terrain sur le troisième et penalty sévère pour finir.

Mais au classement, les choses sont claires: le Real compte 30 points, quatre de plus que l'Atletico Madrid, qui a disposé de Malaga grâce à son efficacité sur coups de pied arrêté et à des buts de Tiago (13), Antoine  Griezmann (42) et Diego Godin (84). Le FC Barcelone (25 pts) reçoit de son côté Séville en soirée.  A Eibar, où le Real évoluait pour la toute première fois en Liga, le club merengue a peiné à venir à bout du promu basque, qui découvre l'élite cette saison avec un budget 30 fois inférieur à l'ogre madrilène. Peut-être ces difficultés étaient-elles liés à l'absence dans l'entrejeu du Croate Luka Modric, blessé pour trois mois? Pour lui succéder,  l'entraîneur Carlo Ancelotti a repositionné Isco dans un rôle plus reculé, où le milieu offensif espagnol n'a pas démérité.

CR7 passeur et double buteur

Mais face au pressing tout-terrain des Basques, la "Maison blanche" a souffert et s'en est remis à son double Ballon d'Or. "CR7" a été à l'origine du premier but avec une passe en retrait pour Karim  Benzema, à la limite du hors-jeu. Le Français a manqué son tir et le ballon est revenu vers le Portugais qui, lui-même en position limite, a centré au second  poteau pour la tête victorieuse de James (23'). Puis Ronaldo a lui-même trouvé la faille: servi en retrait par Dani Carvajal, le Portugais a marqué d'une curieuse frappe bombée (43').

Entretemps, Eibar aurait pu égaliser sans une parade décisive d'Iker Casillas devant Saul Berjon (31). Et pour que le promu dépose enfin les  armes, il a fallu attendre les troisième et quatrième buts, signé Karim Benzema d'une belle frappe en lucarne (70') puis Ronaldo sur penalty après une main dans  la surface (83'). Les Basques ont d'ailleurs contesté le but du Français car le ballon était peut-être sorti auparavant du terrain. Reste que c'était le 7e but de Benzema en Liga cette saison et son huitième match sous le maillot merengue avec au  moins un but inscrit. Côté séries, le Real d'Ancelotti n'est pas mal non plus. Il vient  d'enchaîner son 14e succès d'affilée toutes compétitions confondues et s'il gagne à nouveau mercredi à Bâle en Ligue des champions, il égalera le record du club (15 victoires consécutives), codétenu par Miguel Muñoz dans les années 1960 et José Mourinho en 2011.

francetv sport @francetvsport