Ronaldo (Real Madrid)
Ronaldo (Real Madrid) | DANI POZO / AFP

Le Real Madrid s'est fait peur

Publié le , modifié le

Le Real Madrid, privé de Gareth Bale blessé à l'échauffement, a réagi après une entame catastrophique pour battre Getafe 4-1 avec deux buts de Cristiano Ronaldo dimanche pour la 5e journée du Championnat d'Espagne, revenant à deux points du FC Barcelone et de l'Atletico, coleaders.

Le club merengue, assommé par le forfait de dernière minute de sa vedette  galloise puis par l'ouverture du score d'Angel Lafita pour Getafe (5e), a  redressé la tête grâce à son capitaine Pepe (19e), puis pris l'avantage sur un  penalty de Ronaldo (31e). Isco a inscrit le but du break à l'heure de jeu, Ronaldo a marqué un doublé  d'une talonnade dans le temps additionnel et Karim Benzema, méconnaissable d'un  match à l'autre, a gâché plusieurs occasions nettes. Après les victoires samedi du FC Barcelone contre le Rayo Vallecano (4-0)  et de l'Atletico Madrid à Valladolid (2-0), le Real revient à la troisième  place, à portée de victoire du duo de tête. Entre le Real et Getafe, le premier coup de théâtre de ce derby madrilène  s'est produit juste avant l'entame: Gareth Bale, qui devait faire ses débuts en  blanc dimanche soir au stade Santiago Bernabeu, a ressenti une gêne au  quadriceps de la jambe gauche à l'échauffement, selon les médias espagnols, et  a finalement été retiré de la feuille de match. L'encadrement merengue a visiblement choisi de ne prendre aucun risque avec  le gaucher, transféré de Tottenham pour une somme avoisinant 100 millions  d'euros, et dont la préparation estivale a été tronquée par une blessure à un  pied.

Benzema sifflé, Isco acclamé

Et le sort a semblé s'acharner sur le Real avec l'ouverture du score de  Getafe dès la 5e minute par Angel Lafita. Dans ce contexte hostile, les joueurs de Carlo Ancelotti, dominateurs mais  peu efficaces, ont dû s'en remettre aux coups de pied arrêtés. Pepe a d'abord surgi sur un coup franc pour pousser au fond un ballon  relâché par le gardien de Getafe (19e). Puis un autre coup franc a été repoussé par le bras de Michel dans le mur  des "Azulones", à la limite de la surface de réparation, conduisant l'arbitre à  siffler un penalty aussitôt transformé par Cristiano Ronaldo (31e). Le score au repos aurait pu être plus lourd si Karim Benzema, à mille  lieues de son doublé inscrit mardi en Ligue des champions (6-1 contre  Galatasaray), avait été davantage inspiré, comme sur cette balle qui lui est  passée juste sous le pied après un centre de Dani Carvajal aux six mètres. Après avoir expédié une tête au-dessus de la cage vide (73e) puis une autre  à côté (77e), le Français, de nouveau sifflé par une partie du public, a eu  droit à des applaudissements à la demande d'Alvaro Arbeloa, qui a encouragé le  public à consoler l'attaquant. A l'inverse, le nom d'Isco a été scandé après un joli but plein de malice  (59e). Le jeune Espagnol a inscrit son quatrième but de la saison en Liga en  s'engouffrant dans la surface après un coup franc vite joué par Ronaldo, qui a  ensuite clôturé le score d'une magnifique talonnade.

AFP