Cristiano Ronaldo déçu
Cristiano Ronaldo semble hébété | AFP - JAVIER SORIANO

Le Real Madrid rechute en Coupe du Roi

Publié le , modifié le

Trois jours après avoir stoppé sa série de 40 matches sans défaite en s'inclinant à Seville (2-1), le Real Madrid a de nouveau perdu, cette fois en quarts de finale aller de la Coupe du Roi. Pire encore, les hommes de Zinédine Zidane sont tombés dans leur antre de Santiago-Bernabeu, face au Celta Vigo (2-1), les trois buts étant inscrits en six minutes. Le match retour aura lieu la semaine prochaine en Galice.

Peut-être que quelque chose s'est cassé avec la fin de la série inédite du Real, stoppée dimanche à Séville en Liga (2-1). Méconnaissables mercredi soir, les Madrilènes se sont inclinés à domicile sur des buts de Iago Aspas (64e) et Jonny (70e), alors que Marcelo avait égalisé entretemps (69e). A l'évidence, cela s'annonce compliqué pour Zidane et ses hommes en vue du quart de finale retour, qu'ils disputeront mercredi prochain au stade Balaidos de Vigo.

En tout cas, l'euphorie des dernières semaines s'est bien vite envolée à Madrid: alors que l'on évoquait déjà la possibilité d'un triplé Liga-Coupe-Ligue des champions au printemps, qui serait le premier de l'histoire du Real, le club merengue a pris deux gifles en quatre jours qui compliquent cette ambition. Bien sûr, en grand spécialiste des "remontadas" (remontées), le Real reste capable d'un exploit au match retour. Mais cette quatrième défaite de l'ère Zidane, la première au Bernabeu depuis février 2016, jette un froid autour de l'entraîneur français. Etait-ce les températures négatives régnant au stade Santiago-Bernabeu? La faible affluence d'un mercredi soir de janvier? Toujours est-il que les Madrilènes ont dominé sans concrétiser devant leur public.

Un Real frileux et apathique

A l'image de son équipe, Cristiano Ronaldo était dans un mauvais soir, ponctué de gestes d'agacement: passe dans le vide à l'entrée de la surface (13e), coup franc qui finit en six mètres (15e), tête à angle trop fermé sur le poteau (17e), tentatives sans grande conviction (50e, 55e)... Et lorsque le quadruple Ballon d'Or a fini par marquer en repiquant plein axe, il a été signalé hors-jeu (38e).

Bref, le Real n'était pas dans le rythme, trop frileux, trop apathique. Du pain bénit pour le Celta: les Galiciens ont multiplié les contres dangereux (9e, 13e, 30e), jusqu'à trouver la faille. Sur un centre du Belge Theo Bongonda, Marcelo a mal repoussé le ballon et Iago Aspas, qui avait suivi, n'a eu qu'à fusiller à bout portant le gardien madrilène Kiko Casilla (64e). Marcelo s'est certes bien rattrapé en égalisant peu après d'une somptueuse reprise de volée (69e), mais quelle erreur de déconcentration de l'équipe de Zidane! Le Celta a aussitôt engagé et, plein axe, Aspas a lancé Jonny qui a gagné son duel avec Casilla (70e). Le Real a eu beau pousser dans le final, la tête de Raphaël Varane a frôlé le cadre sur corner (81e) et, plus inexplicable, la reprise de Karim Benzema face au but vide s'est envolée dans les nuages (83e).

Quarts de finale al​ler

Mercredi:
Alcorcon (D2) - Alavés 0-2
Buts
Alavès: Ibai Gomez (90, 90+4)

Real Madrid - Celta Vigo 1-2
Buts
Real Madrid: Marcelo (69)
Celta Vigo: Aspas (64), Jonny (70)

Jeudi:
Atlético de Madrid - Eibar
Real Sociedad - FC Barcelone

AFP