Cristiano Ronaldo
Cristiano Ronaldo à terre | AFP - JORGE GUERRERO

Le Real Madrid perd encore des points et du terrain

Publié le , modifié le

Incapable de transformer un penalty deux minutes après avoir ouvert le score, Cristiano Ronaldo a, indirectement, précipité le Real Madrid vers la perte de deux points, lors de la 25e journée de la Liga. Sur le terrain de Malaga, les joueurs de Zinédine Zidane ont concédé le nul (1-1), et comptent désormais neuf points de retard sur le leader barcelonais.

En trois minutes, l'affaire aurait pu être pliée. En trois minutes, Cristiano Ronaldo a redonné l'espoir aux joueurs de Malaga, et à leur gardien Kameny, auteur de l'arrêt décisif sur le penalty pas très bien tiré par le Portugais à la 36e minute. Trois minutes avant, CR7 avait ouvert le score en reprenant de la tête, malgré une position de hors jeu non sifflée, un coup franc. S'il avait transformé ce penalty, le coup aurait été rude pour l'équipe locale, juste avant la mi-temps. Là, l'espoir était encore permis, et s'est transformé en petit exploit avec l'égalisation de Raul Albentosa à la 67e minute. Et Kameny a brillé durant 90 minutes, avec des interventions décisives face à Sergio Ramos (8e), Jesé (17e, 24e) ou James Rodriguez (90e+3), entré en fin  de match.

Au classement, le club merengue (54 pts) laisse s'envoler le Barça (1er, 63  pts), vainqueur samedi à Las Palmas (2-1). L'Atletico Madrid (54 pts également)  doit pour sa part éviter tout accroc contre Villarreal (4e, 48 pts) dimanche  soir (19h30 GMT) pour rester dans la course. Avec neuf points de retard sur un Barça inarrêtable depuis cinq mois, et le  désavantage d'une différence de but particulière défavorable vis-à-vis des  Catalans, le Real aura beaucoup de mal à refaire son retard dans les prochaines  semaines. D'autant que se profile un rude derby contre l'Atletico samedi  prochain au stade Santiago-Bernabeu, ce qui pourrait permettre à Barcelone de  s'envoler encore davantage. C'est rageant pour le Real et pour Zidane, dont les joueurs ont pourtant eu  des occasions de plier la rencontre à Malaga.

De toute évidence, Zidane et ses hommes vont devoir réorienter leurs  priorités dans les semaines à venir, car la C1 semble désormais le trophée le  plus accessible pour tenter d'éviter au club l'humiliation d'une deuxième  saison consécutive sans titre majeur. "Bien sûr que cela va être difficile, mais nous n'allons jamais baisser les  bras", a dit le technicien français en conférence de presse après ce match de  la 25e des 38 journées de compétition. "Il reste beaucoup de points à prendre, 39 points et nous allons continuer  notre chemin. C'est difficile parce que nous avons vécu un match difficile. Nous avons perdu deux points mais nous aurions pu tout aussi bien perdre  aujourd'hui. La Liga est encore longue et les autres clubs  peuvent aussi perdre des points. C'est difficile parce que nous avions bien préparé cette semaine, mais je  dois également m'analyser. Les joueurs ont beaucoup donné aujourd'hui et je  dois aussi évaluer ce qui me concerne".