Madrid Benzema joie 032011
Karim Benzema buteur avec le Real Madrid | AFP - PIERRE-PHILIPPE MARCOU

Le Real Madrid atomise Malaga

Publié le , modifié le

Opposé au modeste 19e de la Liga, le Real Madrid n'a pas eu le temps de trembler. Trois buts en première mi-temps signés Benzema, Di Maria et Marcelo ont permis aux Merengues de dérouler avec facilité. Une très grande facilité même puisque Madrid étrillait son adversaire 7-0 avec un nouveau but de l'ancien Lyonnais et un triplé de Ronaldo. Malgré ce succès, les Madrilènes restent à sept longueurs du FC Barcelone après 26 journées de championnat.

Les joueurs de Mourinho n'avaient pas le droit de se louper après les propos de leur entraîneur envers le coach de Malaga Manuel Pellegrini. Le "Special One" avait sévèrement taclé l'ancien entraîneur du Real en indiquant qu'il n'irait jamais coacher sur le banc de Malaga. "La même chose (que pour Pellegrini ) ne peut pas arriver", avait-il déclaré en conférence de presse à Madrid. Vous savez pourquoi? Parce que si le Real Madrid me vire, je n'irais pas entraîner Malaga, a-t-il poursuivi. J'irais dans un grand club en Angleterre ou en Italie, pas à Malaga." "Mou" a dû être soulagé de voir Karim Benzema ouvrir le score en extension juste avant la demi-heure de jeu (). Dominateur depuis le coup d'envoi, le Real passait dès lors la vitesse supérieure et ajoutait deux nouveaux buts en quinze minutes. Lancé seul en profondeur, l'Argentin Di Maria plaçait la première banderille avant que Marcelo n'en ajoute une autre dans les arrêts de jeu d'une frappe enroulée.

On pouvait craindre le pire pour Malaga, en lutte pour le maintien. Et le pire arrivait avec quatre nouveaux buts en seconde période dont un triplé pour le seul Cristiano Ronaldo. Sitôt inscrit son 3e but, le Portugais a filé aux vestiaires en raison d'une légère blessure. Il devrait toutefois être rétabli pour la Ligue des champions. Malaga a bu le calice jusqu'à la lie en terminant la rencontre à 9 après l'exclusion de Gaspar (deuxième carton jaune, 67e) et la blessure de Cala (75e) alors que Pellegrini avait effectué tous ses changements. Dure soirée pour son retour à Bernabeu...