Carlo Ancelotti
L'entraîneur du Real Madrid, Carlo Ancelotti | AFP - DANI POZO

Le Real "a fait cadeau" du match, juge Ancelotti

Publié le , modifié le

Le Real Madrid "a fait cadeau" du match en s'inclinant contre l'Athletic Bilbao en Championnat d'Espagne (1-0), a estimé l'entraîneur madrilène Carlo Ancelotti, selon qui cette contre-performance s'explique par un manque d'efficacité en attaque et non un problème d'"attitude".

Dominé dans l'engagement, sans inspiration, le leader merengue (1er, 61  pts) s'est incliné sur une magnifique tête d'Aritz Aduriz (26) et n'a jamais  réussi à se révolter, à seulement deux semaines du clasico face au FC  Barcelone. Les Catalans (2e, 59 pts) peuvent prendre les commandes dimanche  face au Rayo Vallecano (11h00 GMT).  "L'équipe a fait cadeau de ce match, et pas seulement au cours des 45  premières minutes", a déploré Ancelotti en conférence de presse. "Nous l'avons  perdu en première période quand l'Athletic a marqué et aussi en seconde quand  nous n'avons pas été capables d'égaliser.

Nous avons joué trop lentement, avec  trop de touches de balle. Le ballon ne circulait pas assez vite et dans ce cas,  les attaquants n'ont pas d'espaces pour trouver des solutions." Le technicien italien a néanmoins défendu ses joueurs en assurant que leur  état d'esprit et leur engagement étaient irréprochables. "L'équipe est compacte, concentrée sur les objectifs (...). Je crois que ce  n'est pas un problème physique, c'est un problème de clairvoyance en attaque",  a-t-il fait valoir. "Ce n'est pas une question d'attitude non plus. Je vois des  problèmes dans notre jeu offensif et voilà ce que nous devons régler", a-t-il  poursuivi, acceptant sa part de responsabilité dans cette défaite. "C'est mon équipe et elle joue mal, donc j'ai toute la responsabilité  imaginable. Mais je ne vais pas baisser les bras. La Liga va se compliquer  après ce match mais elle n'est pas terminée", a-t-il conclu.

AFP