Kaka
Kaka a égalisé face à La Corogne | AFP - MIGUEL RIOPA

Le Real a eu chaud

Publié le , modifié le

Le Real Madrid s'est imposé sur la pelouse de La Corogne grâce à un but dans les dernières minutes de l'Argentin Gonzalo Higuain. Les Merengue ont été sauvés par leurs Sud-Américains puisque Kaka avait répondu à l'ouverture du score de Riki. Dans la soirée, le Barça a eu raison du FC Séville (2-1), pour maintenir une confortable avance de 15 points sur l'Ateltico qui joue dimanche face à l'Espanyol. Plus tôt dans la journée, Getafe a dominé Majorque alors que Valence a fait match nul à Saragosse.

Madrid a bien préparé son Clasico. Mais que ce fut dur. Afin de préparer le déplacement à Barcelone mardi pour la demi-finale de Coupe du Roi, José Mourinho avait reposé ses habituels titulaires puisque ni Ronaldo, ni Ozil, ni Khedira n'étaient présents au coup d'envoi du match conte La Corogne comptant pour la 25e journée. Peut-être faut-il y voir un lien avec les difficultés rencontrées par les Merengue durant la première mi-temps. Diego Lopez, le gardien madrilène, s'inclinait même à la 34e minute devant l'attaquant Riki.

Menés à la mi-temps, Mourinho employait les grands moyens pour tenter d'égaliser en faisant un triple changement : Ronaldo, Ozil et Khedira faisaient leur entrée sur la pelouse du Riazor peu avant l'heure de jeu. Mais la lumière allait venir d'un des hommes peu utilisés par le coach portugais, le Brésilien Kaka, qui égalisait à la 73e minute. La pression exercée dans les dernières minutes finissait par payer puisque Higuain offrait la victoire à la "Maison Blanche" en inscrivant son 9e but en Liga. Avec ce succès, le Real reste 3e et recolle à 4 points de son voisin l'Atletico qui recevra dimanche l'Espanyol Barcelone.

Le Barça en patron

Lors du match aller, le Barça avait été mené 2-0 avant de s'imposer sur le fil (3-2) face à une équipe de Séville réduite à dix. Trois jours après leur défaite (2-0) à Milan en 8e de finale de la Ligue des Champions, les Catalans se sont de nouveau retrouvés menés au score. Une tête de Botia a en effet permis aux Sévillans de regagner les vestiaires avec un avantage de 1-0. Mais le Barça n'a pas tardé à reprendre le jeu à son compte. David Villa a d'abord égalisé de la tête à la 52e, puis Monsieur Lionel Messi y est allé de son 38e but en Liga cette saison, pour sceller un succès 2-1. Barcelone compte provisoirement 15 points d'avance sur l'Atletico Madrid qui accueille l'Espanyol Barcelone dimanche.

Valence arrache le nul

Valence a été accroché à Saragosse (2-2), les hommes de Valverde étant toutefois revenus au score grâce à un doublé du Brésilien Jonas après avoir d'abord été menés au score 2-0, pour la 25e journée du championnat d'Espagne. Les Valenciens récupèrent ainsi leur 5e place au classement, dont ils avaient été un temps dépossédés par la Real Sociedad. Les choses avaient pourtant bien mal commencé pour des Valenciens étourdis, à l'image de Victor Ruiz, auteur d'une faute évidente dans la surface sur Postiga, qui devait déboucher sur l'ouverture du score par Apono sur penalty (1-0 à la 5e minute). Les locaux doublaient même la mise grâce à une bonne tête de Postiga à la suite d'un coup franc bien tiré par Apono (2-0 à la 32e).

A l'approche de la mi-temps, Jonas relançait toutefois les siens en coupant bien un centre de l'ancien Lyonnais Cissokho au premier poteau (2-1 à la 36e). Le meneur de jeu brésilien, critiqué ces derniers temps pour ses prestations irrégulières, allait cette fois-ci se racheter puisqu'il égalisait pour les siens à la 69e, sur une bonne remise de la tête de Victor Ruiz (2-2). En ouverture de la 25e journée, Majorque a perdu de précieux points dans sa lutte pour le maintien en s'inclinant 3-1 sur sa pelouse contre Saragosse.