Cristiano Ronaldo
Cristiano Ronaldo et Gerard Pique | JAVIER SORIANO / AFP

Le Real enfonce le Barça dans ses doutes

Publié le , modifié le

Le Rel Madrid s'est qualifié pour la finale de la Coupe du Roi en allant battre sévèrement Barcelone (3-1) mardi au Camp Nou en demi-finale retour. Relégué à 16 points du leader catalan en championnat, le Real a trouvé dans cette compétition une façon de se rassurer pour la suite de la saison. Du côté du le Barça en revanche, après la désillusion contre le Milan AC et une victoire difficile face à Séville, le doute semble s'être installée dans une équipe beaucoup moins flamboyante qu'il y a encore quelques semaines.

Avec un Cristiano Ronaldo percutant, auteur d'un but et d'un pénalty, alors qu'en face Leo Messi a été très décevant, les MAdrilènes n'ont pas  eu besoin de livrer une rencontre  exceptionnelle pour venir à bout d'un Barça en manque d'inspiration.  Le Real, tenu en échec au stade Santiago Bernabeu 1-1 à l'aller, a pris à la gorge une équipe de Barcelone, tenante du trophée, empruntée dans son organisation, et qui a eu du mal à vraiment entrer dans la partie.

Certes, les Blaugrana ont déjà fait son sort au championnat et devraient afficher davantage de sérénité, mais leurs dernières performances plus que mitigées laissent perplexes. La Messi-dépendance est de plus en plus évidente, et avec son petit génie encore une fois enrhumé mardi soir, c'est tout l'équipe catalane qui a toussé. Elle a eu beaucoup de mal à mettre son jeu en place, révélant peut-être un problème de système et des difficultés à se situer avec l'absence pour maladie de l'entraîneur Villanova et la difficulté de son suppléant Jordi Roura à redonner de la vigueur à une équipe qui a perdu de sa spontanéité.

De son côté, le Real a parfaitement été réaliste sur les coups,  avec l'envie de prendre un ascendant sur son adversaire avant une nouvelle étape du Clasico samedi pour le compte de la Liga. Mourinho jouait  gros pour sa saison dans cette rencontrre. Il n'a manqué l'occasion.  Après l'ouverture du score par Cristiano Ronaldo, qui a transformé lui-même un penalty à la suite d'une faute de Piqué (13), le Portugais a doublé la mise à la 57e minute en reprenant un ballon repoussé par le gardien barcelonais. Le Français Raphaël Varane, auteur de l'égalisation à l'aller, a assommé Messi et ses camarades de la tête (68e).

Alors que les Madrilènes, assurés de leur succès, relâchaient leur marquage,  Alba a sauvé l'honneur des leaders du Championnat d'Espagne en fin de partie. Mais sur ce match là, le Barça ne pouvait pas espérer mieux que simplement sauver l'honneur.