Karim Benzema Real Madrid
Karim Benzema (Real Madrid) | PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP

Le Real en balade

Publié le , modifié le

Dans la lignée de ses dernières prestations, le Real Madrid a laminé la Real Sociedad (5-1) en faisant une démonstration de puissance collective et de talent individuel, à l'image de ce nouveau triplé de Cristiano Ronaldo. Benzema et Griezmann ont tous les deux également marqué. Grâce à ce succès, les Castillans reviennent provisoirement à deux et trois points de l'Atletico et du Barça qui se déplaceront dimanche à Villarreal et au Betis Séville.

Contrairement aux cinq précédents matches du Real (10 buts encaissés),  l'arrière-garde merengue s'est montrée cette fois un peu plus sereine.  L'animation offensive des "Galactiques" a fait le reste, avec, outre le triplé  de Ronaldo, un but de Karim Benzema et une passe décisive de Gareth Bale - trio  rebaptisé "BBC" par la presse espagnole. Le Français, qui revient en pleine forme juste avant le barrage des Bleus  la semaine prochaine contre l'Ukraine en vue du Mondial-2014, a d'abord servi  "CR7" d'une ouverture millimétrée dans la surface, que l'attaquant a contrôlée  et expédiée dans le petit filet opposé (12). Puis Benzema a marqué son sixième but de la saison en Liga d'un plat du  pied bien ajusté sur un décalage de Ronaldo (18).

Griezmann en feu follet

Le Portugais a ensuite provoqué un penalty en expédiant un tir sur le bras  du Basque Inigo Martinez. Le Ballon d'Or 2008 l'a transformé aussitôt (26),  avant de marquer sur coup franc à la 76e minute pour prendre le large en tête  du classement des buteurs (16 buts), soit trois de plus que l'attaquant  hispano-brésilien de l'Atletico Diego Costa. Gareth Bale n'a pas été en reste: à la 36e minute, il a servi Sami Khedira  dans la surface pour le quatrième but merengue et il aurait pu marquer lui  aussi s'il avait mieux exploité une passe de Luka Modric, qui venait de  dribbler toute la défense adverse (31), ou s'il n'avait pas expédié sa tête de  peu à côté (45).

En quatre matches toutes compétitions confondues, le trio  Bale-Benzema-Ronaldo reste sur un total de 16 buts marqués et il semble que  l'entraîneur merengue Carlo Ancelotti ait enfin trouvé l'alchimie en attaque. Juste avant la mini-trêve internationale, le technicien italien peut aussi  être satisfait de son milieu de terrain Xabi Alonso-Khedira-Modric, très  précieux en phase offensive. Quant à la défense, où manquait un latéral gauche  de métier en l'absence de Marcelo et Fabio Coentrao blessés, elle a montré des  signes de progrès, même si la vivacité de Griezmann lui a donné quelques  frayeurs.

A l'heure de jeu, le feu follet français a hérité d'une longue ouverture  dans le dos de son compatriote Raphaël Varane pour devancer la sortie du  gardien Diego Lopez et marquer d'un lob plein de sang-froid (61). Le Mâconnais  a même failli marquer son neuvième but de la saison en Liga mais son ballon est  passé trop à gauche de la cage (69). Et Ancelotti a pu tranquillement faire tourner son effectif, offrant à  Karim Benzema une sortie sous les vivats (82) qui devrait faire le plus grand  bien à l'attaquant français, sifflé en début de saison par le stade Bernabeu.

Julien Lamotte