Cristiano Ronaldo
Cristiano Ronaldo n'a pas l'air content, non pas du tout. | AFP

Le Real dépasse l'Atletico

Publié le , modifié le

Le Real Madrid, vainqueur dimanche (2-1) du Celta Vigo grâce à un doublé de Cristiano Ronaldo, a profité du faux-pas de l'Atletico à domicile face à la Real Sociedad (0-1), les hommes de Mourinho dépossédant ainsi le rival madrilène de sa 2e place, lors de la 27e journée.

Le Real en tremblant

Opposé dimanche à un Celta accrocheur, le Real Madrid  a fini par l'emporter (2-1), mais n'a jamais su se mettre à l'abri d'un retour  des locaux. Mené 2-1 à partir de la 73e, le Celta a en effet malmené une défense  merengue il est vrai très largement recomposée, Varane, Ramos et Coentrao  cédant leur place à Pepe, Albiol et Marcelo. Après une première période extrêmement disputée mais sans but grâce aux  excellentes prestations des gardiens, Diego Lopez et Javi Varas, les Madrilènes  avaient pris une première option au tableau d'affichage: sur un corner mal  dégagé, Ronaldo prolongeait une frappe de Callejon dans les buts du Celta (0-1, 61e). Mais les locaux répliquaient immédiatement par Aspas, qui égalisait sur un  but là aussi chanceux, une frappe contrée par Pepe (1-1, 63e). Une longue ouverture de Xabi Alonso, entré à la pause, faisait la  différence: lancé côté gauche de la surface, Kaka était accroché dans la  surface par Varas, qui était également impuissant sur le penalty de Ronaldo qui  s'ensuivait (1-2, 71e). Les Blancs tremblaient toutefois jusqu'au bout, les Galiciens étant à deux  doigts d'arracher le nul, la barre repoussant la tête du Coréen Park (89e).
   
Le Calderon n'est plus un sanctuaire

Dimanche, l'Atletico a vécu face à la  Real Sociedad sa première défaite de la saison dans son antre du  Vicente-Calderon (0-1). Lors des 13 journées à domicile précédant celle-ci, les hommes de Simeone  l'avaient toujours emporté. Cette contre-performance les voit céder leur 2e  place au Real Madrid, qui possède désormais un point de plus que l'Atletico. Les Colchoneros ont dominé l'essentiel de la rencontre, mais se sont  montrés très maladroits dans le dernier geste. Tout le contraire de la Real,  qui a profité d'une de ses rares occasions pour briser la glace. A l'issue d'un contre rondement mené, Xabi Prieto ajustait Courtois d'un  tir du droit entre les jambes (1-0, 53e). Cette ouverture du score aurait  toutefois dû être invalidée, Xabi Prieto étant hors-jeu au départ de l'action. Les locaux redoublaient alors d'intensité mais Cristian Rodriguez, puis Diego Costa manquaient toujours de précision dans les derniers mètres. Les Basques, eux, pouvaient se féliciter de leur match plein d'à-propos qui  les place désormais 4e au classement, ex aequo avec Malaga.
   
Valence manque la marche

Alors qu'ils avaient la possibilité de se hisser  à la 4e place, les hommes de Valverde ont eux raté le coche sur le terrain de  l'Athletic Bilbao (défaite 1-0). Après avoir pourtant dominé largement, les visiteurs se sont fait  surprendre par un but de Muniain, entré en jeu (1-0, 79e). Le petit milieu de Bilbao a profité d'un ballon mal dégagé par le Français  Mathieu, qui évoluait à nouveau en défense centrale en l'absence de Rami,  blessé, pour offrir la victoire aux Basques.

AFP