Pere Pons face à Karim Benzema
Pere Pons face à Karim Benzema | AFP

Le promu catalan Gérone dompte le Real Madrid !

Publié le , modifié le

En pleine crise politique, le succès du promu Gérone sur le grand Real Madrid (2-1) risque de faire couler beaucoup d'encre en Espagne, sur fond de crise avec la Catalogne. Dans le petit stade de Montilivi (13.500 places environ), c'est pourtant Isco (12e) qui a ouvert le score lors de cette toute première confrontation. Mais le champion d'Espagne en titre s'est fait surprendre en deuxième période avec des buts signés Christian Stuani (54e) puis Portu (58e). Il s'agit d'un affront à plus d'un titre pour le club madrilène qui dispose d'un budget quinze fois supérieur au club catalan.

Sur le papier, il y avait comme qui dirait un gouffre entre les deux équipes, mais la magie du football a opéré. Le Real Madrid, ses stars et ses 690 M d'euros de budget, ont été piégés par le petit poucet, de surcroît catalan, et ses 40 "petits millions d'euros de budget. Deux jours après la déclaration d'indépendance unilatérale de la région, suivie d'une reprise en main par le gouvernement espagnol, impossible de dissocier ce match de la situation politique, alors que le public a scandé des slogans indépendantistes et agité des drapeaux catalans.

Et impossible aussi de ne pas s'inquiéter pour le Real de Zinédine Zidane (3e, 20 pts), qui pointe désormais à huit longueurs du leader Barcelone (28 pts), un gouffre. Il faut toutefois nuancer ce tableau façon "David contre Goliath" car Gérone est partiellement sous le contrôle du riche club anglais de Manchester City, qui lui a prêté cinq joueurs cette saison. Reste que le déficit du Real commence à être conséquent: seulement six victoires en dix journées à ce stade. Et il n'est pas habituel de voir la "Maison blanche" souffrir comme dimanche, alors que se profile un match décisif mercredi en Ligue des champions contre Tottenham.