Le père et le frère d'Antoine Griezmann s'en prennent à l'entraîneur du FC Barcelone

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Antoine Griezmann
S'il est toujours décisif par moments, Antoine Griezmann n'est toujours pas à l'aise sur le pré avec le Barça. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Alors qu'Antoine Griezmann n'est entré qu'en toute fin de match hier lors de la rencontre entre le FC Barcelone et l'Atlético Madrid (2-2), le père et le frère de l'attaquant des Bleus s'en sont pris à l'entraîneur des blaugranas, Quique Sétien. Alain et Théo Griezmann ont chacun publié un message sur leurs réseaux sociaux déplorant les choix de l'entraîneur du Barça, avant de les supprimer. Mais pas assez rapidement pour qu'ils passent inaperçus. Ces sorties démontrent le malaise qui existe autour de Griezmann.

Au lendemain du match nul entre l'Atlético Madrid et le FC Barcelone (2-2) qui a sûrement coûté le titre au club catalan au profit du Real Madrid, les tensions semblent vives entre l'entraîneur du Barça Quique Sétien et le clan Griezmann. Alors que le champion du monde 2018 n'est entré qu'à la 90e minute de jeu mardi soir, Alain Griezmann et Théo Griezmann, le père et le frère d'Antoine, ont réagi sur leurs réseaux sociaux à cette décision de Sétien.

À l'issue de la rencontre, c'est Théo Griezmann qui a réagi le premier. "J'ai envie de chialer sérieux", "Deux minutes...", a ainsi publié le frère du joueur du Barça sur son compte Twitter. Avant de supprimer rapidement les messages. Ce mercredi, c'est le père Griezmann qui s'est exprimé sur son compte Instagram après une prise de parole de Sétien sur son attaquant. "Je ne vais pas lui présenter mes excuses, parce que c'est une décision que je dois assumer, mais je suis sûr que c'est une décision qu'il comprendra, car c'est un grand joueur, un grand professionnel et un grand homme", a ainsi expliqué l'entraîneur du Barça pour justifier sa décision de n'avoir fait entrer Antoine Griezmann qu'en toute fin de match.

Sétien, "un simple passager"

Un discours qui a visiblement énervé le père de l'ancien attaquant de l'Atlético. "Pour avoir ce genre de propos, il faut avoir les clés du camion. Ce n'est pas le cas. Vous êtes un simple passager", a écrit Alain Griezmann sur son compte Instagram, avant de supprimer également son message. Contre l'Atlético mardi soir, Antoine Griezmann était remplaçant pour la deuxième fois consécutive. Lors des deux derniers matches, l'attaquant français n'a ainsi disputé que dix minutes de championnat. Un temps de jeu forcément insuffisant pour un joueur de son calibre, acheté 120 millions d'euros par le Barça l'été dernier.

à voir aussi Liga (33e journée) : suivez FC Barcelone - Atlético Madrid en direct Liga (33e journée) : suivez FC Barcelone - Atlético Madrid en direct

Contre le Celta Vigo, Sétien avait même préféré faire entrer Martin Braithwaite avant lui, et l'entraîneur a opté pour un schéma à deux attaquants contre l'Atlético mardi, laissant Griezmann sur le banc. Alors que l'adaptation au FC Barcelone du champion du monde, qui a inscrit huit buts en championnat cette saison, est très compliquée, ces messages et l'ambiance qui règne dans le vestiaire pourraient l'inciter à aller voir ailleurs cet été. Un choix que validerait probablement son père et son frère.