Football Leaks
. | MAXPPP -Jean-François Frey

Le fisc espagnol réclame les documents de "Football Leaks"

Publié le , modifié le

Le fisc espagnol a demandé au journal El Mundo de lui transmettre les documents liés à l'enquête "Football leaks". Partenaire en Espagne de l'investigation menée par plusieurs médias en Europe sur les tentatives de fraude ou d'optimisation fiscale dans le foot, le journal a effectué ses révélations malgré l'ordonnance d'un juge.

Selon El Mundo, l'Office national de lutte contre la fraude fiscale (Onif) a demandé à Unidad Editorial, la maison mère du journal, de lui transmettre "toute information et documentation ayant un intérêt fiscal", en rapport avec l'enquête Football Leaks.

L'enquête portant essentiellement sur les pratiques fiscales dans le monde du football concerne notamment des stars en Espagne dont l'attaquant portugais du Real Madrid Cristiano Ronaldo, qui a reçu lundi soir son quatrième Ballon d'Or. Le quotidien ajoute que l'Onif a transmis au journal une liste de 37 personnes physiques et morales au sujet desquelles elle demande des informations, parmi lesquelles Cristiano Ronaldo, son agent Jorge Mendes et sa société Gestifute.

Benzema, Neymar et Ozil intéressent aussi le fisc

Selon l'enquête menée par douze médias européens, Ronaldo aurait dissimulé au fisc 150 millions d'euros dans des paradis fiscaux. Le Français Karim Benzema (Real Madrid), le Brésilien Neymar (FC Barcelone) et l'Allemand Mesut Özil (ex-Real Madrid, actuellement à Arsenal) figurent également sur la liste des joueurs intéressant le fisc, selon El Mundo. 

La décision du journal de remettre ou non les documents au fisc "dépendra de l'autorisation de nos sources", affirme dans les colonnes d'El Mundo son directeur Pedro Garcia Cuartango. Dans une ordonnance du 2 décembre, un juge espagnol a demandé que les révélations cessent, estimant qu'il y avait violation du "droit fondamental à la confidentialité des communications", une décision qui n'a pas empêché la publication de nouvelles révélations.

 

AFP