Lionel Messi Barca
Le joueur du FC Barcelone, Lionel Messi | AFP - MIQUEL LLOP

Le FC Barcelone et Enrique abordent les sommets en confiance

Publié le , modifié le

Le FC Barcelone ouvre ce week-end une série de matches chauds. Entre le déplacement à Séville samedi, la double-confrontation avec le PSG en quarts de finale de la Ligue des Champions, la réception de Valence et le derby de la Catalogne contre l'Espanyol, la pente s'annonce rude. Mais Luis Enrique se veut optimiste. Car son équipe ne perd plus et que son groupe est au complet.

Le Tourmalet est un pic des Pyrénées bien connus des amoureux de la "Grande Boucle", un col régulièrement emprunté par le Tour de France. En Liga, ce terme désigne aussi une série de matches compliqués et potentiellement décisifs qu'une équipe s'apprête à disputer. Un terme qui colle parfaitement donc à la période qui s'ouvre pour le FC Barcelone. Coup sur coup, le leader du Championnat d'Espagne va défier Séville (5e) samedi en Liga, Paris mercredi prochain en quart aller de C1, puis Valence (4e) et le match retour contre le PSG au Camp Nou, avant un derby toujours électrique contre l'Espanyol Barcelone. "Je ne sais pas si c'est la partie la plus importante de la saison, mais c'est la plus attrayante", a jugé l'entraîneur Luis Enrique mercredi après la victoire contre Almeria (4-0). 

Optimisme

L'entraîneur du FC Barcelone Luis Enrique s'est dit "optimiste" avant d'entamer samedi à Séville cette série de cinq rencontres au sommet en deux semaines. "Le match contre Séville sera très compliqué mais je suis optimiste au vu de la signification de ce match pour nous", a expliqué Luis Enrique en conférence de presse. "Je suis optimiste, en fonction de ce que je vois de l'équipe, de sa manière de s'entraîner, et je suis optimiste concernant le fait de pouvoir minimiser les vertus (de Séville) et de les faire souffrir par notre jeu de transition et nos phases offensives." Optimiste aussi car le Barca peut compter sur une attaque qui fonctionne toujours aussi bien.

Messi a marqué son 33e but contre Almeria pour son 50e match consécutif en Liga et Luis Suarez creuse un peu plus son trou et trouve de plus en plus sa place à la pointe de l'attaque avec un troisième doublé avec le club catalan. L'Uruguayen en est à 12 buts en 2015, 16 sur la saison. Autre point positif, Enrique sait qu'il peut compter sur ses remplaçants. Rafinha et Sergi Roberto étaient titulaires contre Almeria et ont assuré. Marc Bartra aussi. Titulaire au poste de défenseur central, il a ouvert son compteur, devenant le 18e buteur du Barca cette saison. Un but sur corner qui confirme la force du "Mes que un club" dans cet exercice (14e but inscrit sur coup de pied arrêté).

Méfiance

Avant le quart de finale aller contre le PSG, le Barca n'a aucun intérêt à négliger cette rencontre face à Séville car sur sa pelouse du stade Sanchez-Pizjuan, le club sévillan n'a plus perdu en Liga depuis plus d'un an. "C'est l'une des meilleures équipes sur les aspects importants du jeu et son classement le montre, c'est l'une des équipes les plus compliquées à affronter dans son stade après beaucoup de matches sans défaite", a analysé Luis Enrique. "C'est une équipe très complète et c'est un match stimulant pour nous." La dernière défaite des Sévillans? C'était face au Barca il y a 14 mois (4-1).

Pour cette rencontre et celles qui suivent, Barcelone devrait disposer d'un effectif quasiment au complet puisque Jordi Alba, de retour de blessure (adducteurs), est dans le groupe pour samedi et "en condition" pour jouer, a indiqué l'entraîneur asturien. "C'est une donnée plus que positive et cela ouvre beaucoup de possibilités à l'entraîneur", s'est-il réjoui. A huit matches de la fin de la Liga, les Barcelonais (1er, 74 points) doivent l'emporter samedi pour s'assurer de conserver au moins quatre longueurs d'avance sur le Real Madrid (2e, 70 points), qui reçoit Eibar pour cette 31e journée.

Benoit Jourdain @BenJourd1