La joie des joueurs du FC Barcelone
La joie des joueurs du FC Barcelone | CRISTINA QUICLER / AFP

Le FC Barcelone en tête de la Liga devant l'Atlético et le Real Madrid

Publié le , modifié le

Victorieux (2-0) face au Bétis à Séville, le FC Barcelone de Lionel Messi garde son destin en main à deux journées de la fin de la Liga. Après une terne première période, une réalisation de Rakitic (50e) et un second but signé Luis Suarez sur une ouverture plein axe du quintuple Ballon d'Or argentin (81e) ont fait la différence pour les Blaugrana. Au classement, rien n'a donc changé en ce qui concerne les trois premiers: le Barça conserve les commandes avec le même nombre de points (85) que son dauphin, l'Atlético d'Antoine Griezmann (auteur du seul but du match face au Rayo Vallecano). Le Real Madrid, tombeur de la Real Sociedad (1-0) à Saint-Sébastien grâce à Gareth Bale, est 3e à un petit point.

A 11 contre 10 après l'exclusion d'Heiko Westermann (35e), le Barçan s'en est remis à deux passes décisives de Lionel Messi pour Ivan Rakitic (50e) et Luis Suarez (81e). Ce dernier augmente au passage son avance en tête du classement des buteurs de Liga avec ce 35e but, devant Cristiano Ronaldo (31 buts). 

Brièvement dépassé par ses deux poursuivants dans l'après-midi et en début de soirée, Barcelone conserve la première place (85 pts) en vertu d'une différence de buts particulière favorable vis-à-vis de l'"Atleti" (2e, 85 pts). Et le Real de l'entraîneur Zinédine Zidane reste 3e avec 84 pts. En l'état, le Barça reste en position de force: son ascendant dans les confrontations particulières avec ses deux poursuivants peut lui permettre d'être sacré dès dimanche prochain si l'Atletico perd et que le Real ne gagne pas. Seul point noir pour Barcelone, le gardien Claudio Bravo a dû sortir sur blessure (87e).

"Je crois qu'aucun des deux ne va trébucher et nous, ce que nous devons faire, c'est gagner nos matches. Il faut nous concentrer sur notre travail, être meilleurs en attaque et en défense et plier les matches avec la foi que nous avons affichée aujourd'hui", a prévenu Luis Enrique. "J'ai le sentiment que (le titre) se rapproche petit à petit. Notre prochain match est contre l'Espanyol et c'est un derby. Je suis sûr que le Camp Nou va chauffer au-delà de ses possibilités et que ce sera difficile jusqu'au bout parce que tout est très disputé, a-t-il conclu.

Grégory Jouin @GregoryJouin