Des supporters catalans lors du dernier Clasico au Camp Nou en février 2019
Des supporters catalans lors du dernier Clasico au Camp Nou en février 2019 | LLUIS GENE / AFP

Le Clasico pourrait-il être déplacé à Madrid à cause du contexte politique en Catalogne ?

Publié le , modifié le

Le contexte politique espagnol pourrait avoir un impact sur le prochain Clasico, qui doit se dérouler le 26 octobre prochain dans le cadre de la 10e journée du championnat espagnol. Initialement prévue à Barcelone, la rencontre pourrait finalement se jouer à Madrid, comme l'a demandé la Ligue espagnole à la Fédération espagnole de football mercredi, pour éviter que le match ne tombe le même jour qu'une manifestation importante organisée par les partis et associations indépendantistes.

Depuis deux jours, la Catalogne s'embrase et les scènes de guérilla urbaine se multiplient dans les rues de Barcelone et d'autres villes de la région. Une "violence généralisée" dénoncée par le gouvernement et qui inquiète la Ligue espagnole de football à seulement dix jours du Clasico entre le FC Barcelone et le Real Madrid, prévu le samedi 26 octobre prochain au Camp Nou. La condamnation lundi de neuf dirigeants indépendantistes à des peines de prison de 9 à 13 ans, après la tentative de sécession de la Catalogne organisée en 2017, a mis le feu aux poudres et les partis et associations indépendantistes dénoncent le jugement en descendant dans la rue.

Ce contexte politique explosif a fait réagir Javier Tebas, le président de la Liga de Fútbol Profesional (LFP), qui a transmis un courrier à la Fédération espagnole de football (RFEF) ce mercredi, demandant "au comité des compétitions de la Fédération de se réunir et de changer le lieu du Clasico à Madrid en raison de circonstances exceptionnelles", tout en invoquant un cas de "force majeure" devant entraîner ce changement inédit. En effet, la rencontre, qui doit se jouer à 13h - pour être suivie à travers le monde, le Clasico étant l'un des matches les plus suivis de la planète - se déroulerait au même moment qu'une grande manifestation souhaitée par les partis et les associations indépendantistes.

Le Real Madrid et le FC Barcelone opposés à un déplacement de la rencontre

Avec plus de 40 000 personnes dans les rues de Barcelone hier et aujourd'hui, les forces de l'ordre sont grandement mobilisées, surtout face aux violences constatées, qui ont provoqué 51 arrestations. Une manifestation géante prévue par la nouvelle plateforme "Tsunami Democràtic" le 26 octobre prochain, en même temps que le Clasico, pourrait compromettre la sécurité autour du stade et pendant la rencontre. D'où la demande formulée par la LFP à la Fédération espagnole, qui a indiqué avoir reçu la demande et précisé que les deux clubs avaient jusqu'à lundi pour transmettre des observations avant la prise d'une décision.

Les premiers concernés, le Real Madrid et le FC Barcelone, ont réagi rapidement à cette demande de la LFP, jugeant compliqué le fait de déplacer la rencontre d'une ville à l'autre. Selon le quotidien espagnol AS, le Real Madrid s'opposerait à cette possibilité, autant pour des raisons de logistique (vente des places, sécurité à organiser en moins de dix jours...) que pour des raisons sportives. En effet, le club madrilène ne souhaiterait pas changer le cours de la saison en recevant le FC Barcelone à la 10e journée.

Le FC Barcelone dénonce le jugement de la justice espagnole

Quant au FC Barcelone, l'annonce d'un potentiel changement aurait également été peu apprécié. Le club catalan est d'autant plus concerné par la situation actuelle qu'il a publié un communiqué lundi, le jour de l'annonce de la condamnation des dirigeants indépendantistes, dans lequel il dénonce la décision de la justice espagnole et considère que "la prison n'est pas la solution. La résolution du conflit que vit la Catalogne passe exclusivement par le dialogue politique [...] pour permettre la libération des leaders civiques et politiques condamnés."

Un autre aspect n'a pas été précisé dans la requête de la LFP à la Fédération espagnole : le déplacement de la rencontre impactera-t-il le match retour entre les deux clubs, prévu à la 26e journée de Liga ? Autrement dit, le Real Madrid accueillera-t-il les deux rencontres de la saison contre le FC Barcelone ou le match retour se jouera-t-il au Camp Nou en compensation ? Un report du 242e Clasico de l'histoire pourrait être demandé par les deux clubs d'ici à la décision de la Fédération espagnole lundi.

Denis Menetrier @DMenetrier