Roque Santa Cruz
La joie du Paraguayen du Betis Séville Roque Santa Cruz | AFP - Christina Quickler

Le Betis seul aux commandes

Publié le , modifié le

Le Betis Séville a pris seul la tête du championnat d'Espagne, grâce à sa victoire jeudi face à Saragosse (4-3), en clôture de la 5e journée du championnat d'Espagne. Avec quatre victoires en autant de matches, le Betis est la dernière équipe invaincue de Liga, alors que Valence, face à Barcelone (2-2), le FC Séville, à Osasuna (0-0) et le Real Madrid, à Santander (0-0) ont marqué le pas.

Les hommes de Pepe Mel comptent du coup deux longueurs d'avance sur Valence, trois sur Malaga et quatre sur le FC Barcelone avant de se déplacer à Getafe lundi prochain lors de la 6e journée. Le Betis, promu cette année, égale ainsi le meilleur début de saison de son histoire en 1963-1964.

Jeudi, les Vert et Blanc ont semblé se diriger vers une victoire facile avant de se faire très peur. Le Paraguayen Roque Santa Cruz a planté la première banderille dès la 7e, quand, laissé seul par la défense adverse, il reprenait un centre venu de la droite de Chica. Cinq minutes plus tard, les Andalous doublaient la mise sur penalty par Salva Sevilla, punissant ainsi une faute nette sur Jonathan Pereira. Les Aragonais réagissaient avant la pause, Juarez profitant d'une glissade du gardien Casto (2-1, 36e).

Mais les Sévillans accéléraient dès le retour pour se mettre à l'abri. Etxebarria réussissait le penalty offert par Da Silva, coupable d'une main dans la surface (48e) et dans la foulée, Santa Cruz s'octroyait le doublé (4-1, 49e). L'exclusion du gardien Casto à la 69e minute changeait cependant la donne. En deux minutes, Juan Carlos Perez Lopez, entré de jeu à la 52e, permettait à son équipe de revenir au contact, à la reprise d'un centre tout d'abord (78e), puis d'un tir puissant (4-3, 79e). Acculé dans son camp, le Betis ne cédait cependant pas son avantage et s'imposait finalement.

Gilles Gaillard