Barcelone Xavi Iniesta joie 12 2010
Xavi et Iniesta, les deux inspirateurs du jeu barcelonais et espagnol | AFP - Javier Soriano

Le Barça toujours impérial

Publié le , modifié le

Rien ne bouge en Liga et on se dirige toujours vers un mois d'avril complètement fou. En attendant le Clasico, Barcelone et le Real Madrid poursuivent leur match à distance. Sans briller, le Barça a battu Getafe (2-1) au Camp Nou et conserve ses cinq points d'avance sur les Madrilènes à l'issue de la 29e journée. A défaut de dominer la péninsule ibérique, le Real règne toujours sur la capitale après son succès 2-1 dans le derby face à l'Atletico (but de Benzema).

Le défenseur brésilien Dani Alves a ouvert le score d'une reprise de volée sensationnelle (17e). Le jeune Bojan Krkic, titulaire en l'absence de Pedro (blessé), a marqué un second but, fêtant dignement son 100e match avec le maillot "blaugrana" (50e). Messi et Villa ont eu énormément d'occasions mais ont manqué d'efficacité face au gardien de Getafe. Le club de la banlieue madrilène a réduit le score en fin de match sur une belle reprise de Manu del Moral (88e).

Le Barça, un peu bousculé à Séville lors de la dernière journée (1-1), n'a jamais vraiment tremblé contre Getafe, sauf dans les arrêts de jeu, souffrant surtout physiquement. En l'absence des défenseurs Puyol, Abidal et Maxwell, l'entraîneur Josep Guardiola avait fait confiance à Gabriel Milito dans l'axe et à Adriano à gauche. Le défenseur brésilien Dani Alves a ouvert le score d'une reprise de volée sensationnelle (17), qui n'a laissé aucune chance au gardien de Getafe, Codina. Le jeune Bojan Krkic, titulaire en l'absence de Pedro (blessé), a marqué un second but logique, fêtant dignement son 100e match avec le maillot "blaugrana" (50). Getafe a réduit le score en fin de match sur une belle reprise de Manu del Moral (88).

Hommage à Abidal...

Le public du Camp Nou a rendu un bel hommage au défenseur français Eric Abidal, opéré jeudi d'une tumeur au foie, en applaudissant à la 22e minute du match, un clin d'oeil à son numéro. Avant le début de la rencontre, un montage vidéo de 2 minutes 30, montrant les moments forts de la saison d'Abidal, a été diffusé sur les écrans du Camp Nou. Les joueurs des deux équipes sont entrés sur la pelouse vêtus de t-shirts avec des messages de soutien en catalan: "Courage Abidal" pour ceux de Getafe et "Nous t'aimons +Abi+" pour ceux du Barça.

Dans la soirée, le bouillant derby madrilène a tenu toutes ses promesses. Karim Benzema a lui tenu son rang d'homme en forme en claquant un but d'un coup de patte dès la 11e minute, imité à la 33e minute par Özil. Le Real, qui n'a plus perdu un derby contre l'Atletico depuis 1999, a souffert et peut remercier Iker Casillas, auteur de grands arrêts en première période. Longtemps mis en échec, l'attaquant argentin Sergio Agüero a fini par marquer (86e), réduisant le score pour l'Atletico.

Villarreal remporte une bataille

Pour sa part, Villarreal a remporté une bataille importante à Bilbao (1-0) pour assurer le tour préliminaire de la Ligue des champions la saison prochaine. Valence ne se remet pas de son élimination par Schalke 04 en 8e de finale  de la Ligue des champions. Giflé à Saragosse il y a une semaine (4-0), Valence s'est fait battre à domicile par Séville  (1-0), en confiance après son match nul face à Barcelone (1-1). Villarreal et Valence sont à égalité avec 54 points mais le "sous-marin  jaune" possède une meilleure différence de buts générale et occupe la 3e place. La 3e place en Espagne offre le dernier billet direct pour la Ligue des  champions. Le quatrième doit passer par le tour préliminaire.
      

Hercules, lanterne rouge, limoge son entraîneur

Dans les autres matchs, Malaga a remporté contre l'Espanyol  Barcelone (2-0) son deuxième match d'affilée et a  laissé la dernière place à l'Hercules Alicante, anéanti à domicile par  l'Osasuna Pampelune (4-0). Malaga, écrasé le 3 mars par le Real Madrid (7-0), a depuis pris six points  sur neuf et émerge à la 18e place, à seulement un point du premier non  relégable, Saragosse (17e avec 30 points). Le Vénézuélien José Rondon, meilleur buteur du club, a été l'homme du match face à l'Espanyol en signant un doublé dans la première demi-heure (8e et 26e). Hercules Alicante, seule équipe à avoir battu le FC Barcelone cette saison  en Liga (2-0), a perdu pour la quatrième fois consécutivement en Championnat et se retrouve lanterne rouge. Un peu après, le club a annoncé le renvoi de son entraîneur, Esteban Vigo. Ce dernier avait permis la saison dernière à Alicante de jouer en première division pour la première fois depuis la saison 1996-1997, et de s'offrir le FC Barcelone au Nou Camp (2-0) lors de son premier déplacement.

Gilles Gaillard