Le Barça sur les talons du Real

Le Barça sur les talons du Real

Publié le , modifié le

Le Barça est revenu à un point du leader madrilène grâce à son succès sur la pelouse de l'Athletic Bilbao lors de la 22e journée de la Liga (2-5). Les Catalans, pourtant malmenés par les Basques, ont enchaîné une neuvième victoire de rang toutes compétitions confondues.

Barcelone n'a pas tremblé. Ou presque. Les partenaires de Messi avaient l'occasion de revenir à une longueur du Real, ils ne l'ont pas laissé filer. Avec le sang froid et la maîtrise du chasseur qui a flairé une proie et qui ne veut plus la lâcher. Avec également une confiance accrue par une série de huit succès consécutifs, les Blaugrana, en jaune à San Mames, se heurtaient pourtant d'entrée à la fougue basque. Malmenés dans les duels, ils s'en sortaient par un coup de patte de Messi et du destin. Le coup-franc de l'Argentin était détourné par le mur et terminait dans les filets d'Iraizoz (0-1, 15e). Réussite maximale pour le quadruple Ballon d'Or mais le deuxième but barcelonais, lui, ne devait rien à la chance. Messi, encore lui, et Suarez combinaient et l'Uruguayen concluait d'une frappe bien placée (0-2, 26e). L'Athletic, cependant, ne désarmait pas et Aduriz, s'élevant plus haut que tout le monde, trouvait le poteau (31e). Le Barça s'en sortait vraiment bien au vu de cette première période.

Messi rejoint Figo

La reprise confirmait que le match n'était pas gagné pour les hommes de Luis Enrique. Inspirés en attaque, ces derniers n'étaient pas encore impériaux en défense à l'image d'un Claudio Bravo fébrile qui relâchait une frappe dans les pieds de Rico (1-2, 59e). San Mames rentrait en fusion mais Messi, décidément heureux dans ses frappes ce dimanche, voyait sa reprise dévissée une nouvelle fois détournée par un défenseur dans son propre but (1-3, 62e). Le match devenait ensuite complètement débridé, Neymar concluant d'un magnifique intérieur du pied une passe de Messi, après un "passage à vide" de Xavi (1-4, 64e). Sur cette action, le n°10 du Barça devenait, à égalité avec Figo, le meilleur passeur de l'histoire de la Liga (105). Un record de plus pour "La Pulga", déjà meilleur buteur de tous les temps dans le championnat espagnol.

Trop facile à l'image d'un Neymar qui ratait à plusieurs reprises l'occasion de creuser encore plus l'écart dans les minutes qui suivaient, les Barcelonais se faisaient surprendre par une frappe rasante d'Aduriz qui rallumait le public basque (2-4, 66e). Mais l'expulsion d'Etxeita, pour une charge sur Suarez, associée à un dernier but de l'entrant Pedro qui concluait une action de magicien signée Messi, achevaient les derniers espoirs de l'Athletic (2-5, 86e). On s'en doutait depuis quelques semaines mais cette fois c'est officiel, le Barça, lui, est complètement relancé. 

Julien Lamotte