Luis Suarez FC Barcelone
L'attaquant du FC Barcelone, Luis Suarez, n'a pas assez de doigts pour compter tous ses buts ! | AFP - ALBERT LLOP

Le Barça seul dans son fauteuil

Publié le , modifié le

Le Barça a pris seul la tête du championnat d'Espagne, en s'imposant face à son dauphin l'Atletico Madrid (2-1) samedi dans le match au sommet de la 22e journée. Tout s'est joué en première période. L'Atletico a ouvert le score par Koke, mais Lionel Messi et Luis Suarez ont renversé la tendance en l'espace de huit minutes.

Les expulsions évitables de Filipe Luis (45e)  et Diego Godin (65e) ont mis l'Atletico dans une position trop inconfortable et trop difficile pour leur permettre de revenir dans la partie.

Au classement, le Barça s'installe seul dans le fauteuil de leader avec 51 pts aux dépens de  l'Atletico (2e, 48 pts), sachant que les Catalans gardent également un match en  retard à jouer le 17 février à Gijon. Troisième, le Real Madrid (44 pts) va devoir l'emporter dimanche contre l'Espanyol Barcelone pour éviter d'être décroché.

Opposition de styles

Au Camp Nou, la Liga s'est offert une opposition de styles entre le talent offensif du trio Messi-Suarez-Neymar et la dureté défensive de l'Atletico, meilleure arrière-garde de Liga. Mais si le Barça n'est pas très bien rentré dans le match, les Catalans n'ont vraiment subi que pendant une vingtaine  de minutes. Le temps pour Koke d'ouvrir le score sur un centre parfait de Saul (10e), le temps pour les "Colchoneros" de faire douter le Barça avec un pressing étouffant et une belle discipline défensive. Une bonne frappe d'Augusto  Fernandez tout près du cadre aurait aussi pu faire mouche (20e).
 

Messi et Soares frappent encore 

Mais que peut faire une équipe, même aussi bien organisée que l'Atletico,  face aux fulgurances offensives du club champion d'Europe ? A la demi-heure de  jeu, le Barça s'est mis à accélérer et toute la défense madrilène en a eu le  tournis.  Il y a eu d'abord cette percée d'Andres Iniesta dans la surface, conclue  par une frappe de Suarez détournée par le gardien (29e). Une minute plus tard,  sans relâcher l'étreinte, le Barça a fini par égaliser : Neymar a lancé dans la  surface Jordi Alba, dont le ballon en retrait a permis à Messi de marquer son  12e but en Liga cette saison (30e). Et le deuxième but catalan, une longue ouverture de Dani Alves et une  conclusion de pur attaquant signée Luis Suarez (38e), a permis à ce dernier  d'accroître son avance en tête du classement des buteurs (19 buts).

Dépassés, les "Colchoneros" se sont mis à faire des fautes, parfois  grossières, comme cette semelle de Filipe Luis sur Messi qui a valu au latéral brésilien un carton rouge direct (45e), ou bien ce tacle de Godin sur Suarez, synonyme de second carton jaune pour le défenseur uruguayen (65e). Juste après la pause, l'Atletico a pourtant eu de bonnes séquences,  notamment sur les multiples déboulés de l'intenable Yannick Carrasco. Mais le Belge n'a pas suffi et Antoine Griezmann, qui avait expédié dans les nuages une frappe en bonne position (37e), a buté sur le gardien barcelonais Claudio Bravo à bout portant (56e). L'Atletico n'était pas en réussite, contrairement au Barça sûr de sa force. 

Christian Grégoire