Le Barça s'en sort bien

Le Barça s'en sort bien

Publié le , modifié le

Malmené par son voisin de l'Espanyol, le Barça s'en est remis à une faute de main dans la surface et à un penalty de Lionel Messi pour s'imposer lors de la 31e journée de la Liga (0-1). Une courte mais précieuse victoire qui permet aux Blaugrana de prendre provisoirement la tête du classement en attendant le résultat de l'Atletico Madrid face à l'Athletic Bilbao. Le Real, lui, n'aura pas le droit à l'erreur face au Rayo Vallecano.

Si l 'absence de Victor Valdes, out pour six mois après sa grave blessure au genou contre le Celta Vigo, ne s'est pas fait trop sentir durant la première période, celle d'Andres Iniesta, sorti lui aussi contre les Galiciens après avoir été touché à la cuisse, a pesé lourd. Étincelant depuis quelques semaines, le milieu espagnol a clairement manqué dans la construction du jeu catalan. Ce dernier, que l'on avait retrouvé par longues séquences face notamment à Manchester City ou au Real, est retombé dans ses travers. Trop stériles, trop prévisibles, les offensives catalanes avaient parfois des allures de piqûres de moustique. Le mérite en revenait aussi en grande partie à l'Espanyol Barcelone. 

Le voisin catalan, 8e du classement avant le coup d'envoi, a parfaitement préparé la réception du Barça. D'abord en faisant le dos rond face aux tentatives de Messi (tête lobée) ou de Neymar (tir au dessus alors que le Brésilien est seul aux six mètres), puis en étouffant progressivement le milieu de terrain blaugrana. Certes, les hommes de Javier Aguirre ne parvenaient pas à vraiment tester le fantasque Pinto mais au moins ils anesthésiaient Messi et les siens. Pas le moindre des exploits.

Petit succès, grandes conséquences

Une fois seulement, ils vont trembler, tout comme la barre transversale sur une reprise à bout portant de Piqué (74e). C'est donc comme une injustice qu'ils vont voir l'arbitre accorder un penalty au Barça quelques minutes plus tard. Pourtant, la main dans la surface de Javi Lopez, est bien réelle. Messi, impavide, transforme d'un contre-pied fatal (0-1, 77e). Le génie argentin inscrivait-là son 238e but en Liga, certainement pas le moins important puisqu'il offrait, en tout cas provisoirement, la tête de la Liga aux Blaugrana. La fin de match des hommes de Martino était facilitée par l'expulsion du gardien de l'Espanyol, Kiko Casilla, coupable lui aussi d'une main, mais en dehors de sa surface (83e). Grâce à ce succès, les partenaires de Xavi ont donc mis un sacré coup de pression sur les deux clubs madrilènes. Qui devront, eux aussi, compter sur un coup de pouce ?

Julien Lamotte