Le Barça prend une option en battant Villarreal

Le Barça prend une option en battant Villarreal

Publié le , modifié le

Le FC Barcelone a pris l'ascendant sur Villarreal en demi-finale aller de la Coupe du Roi (3-1). Les Catalans auraient néanmoins pu se mettre davantage à l'abri s'ils s'étaient montrés plus réalistes à l'image de Neymar qui a manqué un penalty en fin de rencontre.

Le Barça a un pied en finale mais il aurait presque pu avoir les deux. Si le fond de jeu est bel et bien de retour au Camp Nou, l'efficacité maximale, elle, se fait encore désirer. Les attaquants blaugrana sont écœurants de talent, c'est une évidence, mais il manque encore l'instinct de tueur devant le but. Face à une équipe aussi recroquevillée que Villarreal cela devrait suffire mais il faudra se montrer plus adroits devant le but quand les occasions se rarifieront...

Lionel Messi, qui sait ce réalisme devant le but veut dire, montrait pourtant lui aussi quelques ratés devant la cage d'Asenjo (12e, 28e). Mais au moins l'Argentin se démenait-il sur tous les fronts de l'attaque pour tenter d’insuffler un peu de vitesse à un Barça parfois ronronnant. Sa générosité était récompensée par un excellent service de Luis Suarez, qu'il convertissait d'une frappe redoutablement précise (1-0, 41e). La maladresse avait enfin fui les pieds catalans.

Neymar pas en réussite

Cette demi-finale aurait cependant pu tourner au vinaigre avec ce but de Trigueros, sur l'une des rares immersions du "sous-marin jaune", qui relançait complètement la rencontre (1-1, 48e) dès la reprise. Le moment était bien choisi pour Andres Iniesta de sortir de sa boîte. Critiqué pour son efficacité déclinante cette saison, le milieu espagnol retrouvait son flair pour reprendre victorieusement un ballon mal assuré par le portier de Villarreal (2-1, 49e).

Les hommes de Luis Enrique sécurisaient ensuite leur succès grâce à un coup de tête de Piqué, de retour sur le chemin de la grande forme (3-1, 64e) mais manquaient, à plusieurs reprises, le but du break définitif. Symbole de cette inefficacité, Neymar, déjà pas heureux jusqu'ici, voyait son penalty détourné par Asenjo (71e) ! Lionel Messi, qui lui avait laissé le soin d'exécuter la sentence, regrettera peut-être son geste magnanime. 

Julien Lamotte