real madrid barcelone 18012012 abidal
Abidal donne la victoire aux Blaugrana | AFP

Le Barça prend encore l'ascendant

Publié le , modifié le

Dans le septième Clasico disputé en seulement neuf mois, le FC Barcelone a dominé le Real Madrid 2-1 en quart de finale aller de la Coupe du Roi. C. Ronaldo avait ouvert le score, mais ce sont deux défenseurs du Barça, Puyol et Abidal, qui ont finalement donné la victoire aux Catalans. La malédiction du Stade Bernabeu se poursuit pour le Real Madrid, qui n'a plus battu le Barça depuis plus de trois ans et demi. Le match retour se disputera la semaine prochaine.

Cristiano Ronaldo n’avait pas encore digéré la défaite du Real à Bernabeu dans le dernier Clasico (le 10 décembre, 1-3). Sévèrement critiqué par ses propres supporteurs, l’international portugais avait à cœur de faire taire les mauvaises langues. Dès les premières prises de balle, et après déjà deux tacles dans les jambes des défenseurs catalans, on sentait que le N.7 du Real allait mouiller le maillot. Et sur un service de Benzema, Ronaldo se jouait de deux défenseurs, et d’une frappe sèche du gauche, propulsait le cuir entre les deux jambes de Pinto (11e, 1-0). Les Merengue se souvenant probablement qu’ils avaient également mené rapidement lors du dernier Clasico (but de Benzema à la 1ère min), restaient vigilants et poursuivaient leurs efforts. Et ils étaient bien inspirés de le faire, car à l’image d’une tête de Sanchez qui heurtait la barre des cages de Casillas (16e). Malgré les efforts de part et d’autre, le score restait bloqué à 1-0 en faveur des hommes de José Mourihno.

Abidal donne la victoire au Barça

De retour des vestiaires, les Barcelonais n’avaient d’autre choix que celui de presser un peu plus haut encore, et après seulement quatre minutes de jeu dans la deuxième période, Carles Puyol remettait les deux formations à égalité (1-1, 49e) en reprenant d’une tête plongeante un corder de Xavi, laissant Pepe bouche bée. Peu avant l’heure de jeu, Benzema pensait bien redonner l’avantage à ses camarades madrilènes, mais sa tête envoyait le ballon sur le montant droit de Pinto (58e). Higuain et Lassana Diarra cédaient leur place (remplacés par Özil et Callejon) pour muscler le secteur offensif. A la 68e minute, Pepe faisait preuve d’une grande sagacité en marchant volontairement sur la main de Messi, mais l’arbitre de la rencontre M. Muniz Fernandez ne voyait pas grand-chose et se contentait de sanctionner la faute précédente en adressant un jaune à Callejon. Messi lobait toute la défense et plaçait idéalement Abidal qui d’un contrôle de la poitrine enchaîné d’une reprise, doublait la mise pour le Barça (2-1, 78e). Une fois de plus, c’était le club catalan qui triomphait à Bernabeu, et qui prenait une belle option sur les demi-finales de la Coupe du Roi. Le match retour se disputera le mercredi 25 janvier. Avec 73% de possession de balle à l'extérieur, on voit mal comment ce Real Madrid peut venir à bout du Barça lors du match retour...

Romain Bonte