Alexis Sanchez Barcelone
Alexis Sanchez (Barcelone) | LLUIS GENE / AFP

Le Barça petit bras

Publié le , modifié le

Barcelone ne s'est pas vraiment rassuré face à La Corogne, dernier de la Liga, lors de la 27e journée (2-0). Les Catalans, qui ont marqué par Sanchez et Messi, devront se montrer autrement plus convaincants s'ils veulent renverser la situation en Ligue des Champions contre l'AC Milan mardi.

Un Barça encore convalescent

Face au Deportivo La Corogne, les  Catalans ont livré samedi une performance assez terne. A trois jours de leur match décisif contre le Milan AC en Ligue des  Champions, où ils devront remonter un score défavorable de 2-0, la justesse du  score, face à la lanterne rouge de la Liga, peut être considérée comme  préoccupante. "Evidemment, chaque compétition est différente, mais le fait de ne pas  avoir encaissé ce soir nous fait du bien", a cependant jugé Jordi Roura en conférence  d'après-match. "J'ai vu les joueurs ce soir en très bonne forme et ils sont tous très  motivés en prévision du match de mardi. Je n'ai aucun doute que nous ferons  tout ce qu'il est humainement possible pour renverser la situation", a assuré l'entraîneur adjoint blaugrana en référenc au match retour du 8e de finale de Ligue des champions contre l'AC Milan.

Certes, c'est un Barça B qui aura été opposé aux Galiciens, pas moins de 5  titulaires habituels, dont Messi, prenant place sur le banc au départ du match. Mais les "Blaugrana" auront mis 38 minutes à briser la glace, confirmant  ainsi leur Messi-dépendance à l'heure de marquer des buts. Villa, censé épauler  l'Argentin mardi, a notamment montré bien peu d'efficacité dans le dernier  geste, se prenant les pieds dans le tapis face à Aranzubia (25). Finalement, après de nombreuses tentatives infructueuses, c'est Alexis  Sanchez qui, d'une bonne tête piquée sur un centre d'Alves, ouvrait le score.  L'attaquant chilien, qui signait simplement son 2e but en Liga cette saison,  récupérait ainsi un peu de confiance.

Mais même avec Messi et Iniesta sur le terrain, entrés respectivement à la  place de Villa et Thiago en seconde période, les Barcelonais ne parvenaient pas  dans un premier temps à alourdir le score. Il fallait ainsi attendre la 87e  pour que l'Argentin inscrive son but de rigueur en Liga. Au terme d'une belle combinaison avec Alexis Sanchez, "la Pulga" Messi  signait toutefois d'une balle piquée son 40e but en Liga, en seulement 27  journées.
   
Malaga piétine

A quatre jours du match le plus important de sa saison, un  8e de finale retour contre Porto (défaite 1-0 à l'aller), Malaga a livré une  rencontre avec des hauts et des bas à Valladolid (1-1). Très réalistes en attaque, puisque les Andalous ouvraient le score sur leur  première occasion - une belle tête piquée de Demichelis sur un centre de Piazon  (9) - les Ciel et Blanc ont ensuite baissé de pied. Le même Demichelis a notamment commis une erreur défensive qui a mené à  l'égalisation de Valladolid, signée Manucho, également de la tête (41). En Liga, les hommes de Pellegrini, qui restent malgré tout 4e, traversent  actuellement un creux puisqu'ils n'ont plus gagné depuis le 16 février contre  Bilbao. Il leur faut maintenant oublier ce contre-temps pour se concentrer  exclusivement sur la venue de Porto.
   
Le Rayo est toujours là

Opposés à l'Espanyol Barcelone à domicile, le Rayo  Vallecano s'est facilement joué (2-0) de son adversaire du jour. Un but de  Chori Dominguez dès la 9e minute et un autre de Piti à la 77e sont venus  sanctionner la domination des locaux au tableau d'affichage. Grâce à cette victoire, le Rayo, l'une des équipes-révélation de la saison,  se replace à la 7e position, ex-aequo avec la Real Sociedad, à seulement un  petit point de l'Europe.

AFP