Le Barça en démonstration

Le Barça en démonstration

Publié le , modifié le

A une semaine d'un déplacement décisif sur le terrain du Real Madrid, le Barça s'est montré plus que convaincant face à Osasuna lors de la 28e journée de la Liga (7-0). Grâce à ce succès, les Catalans reviennent à quatre points des Madrilènes et prouvent qu'ils n'ont pas abdiqué dans la lutte pour le titre. En inscrivant un triplé, Lionel Messi, lui, est devenu le meilleur buteur de l'histoire du club blaugrana (371 réalisations).

Le Real Madrid est prévenu, le Barça n'est plus l'équipe moribonde d'il y a encore quelques semaines. Les partenaires de Cristiano Ronaldo pourront toujours se dire que leur défense sera certainement moins permissive que celle d'Osasuna mais ils devront se méfier de ces Blaugrana en mode Phénix où les tauliers, Iniesta et Messi en tête, ont repris les affaires en mains. 

Avec Bartra à la place du plus en plus discuté Piqué en défense centrale, et le duo Sanchez-Pedro qui se substituait à Neymar et Fabregas, le Barça avait quand même apporté quelques retouches à l'équipe qui avait dominé Manchester City (2-1) en Ligue des Champions cette semaine. Sans que le niveau de jeu ne baisse. S'il est trop tôt pour crier à la résurrection, il est un fait certain que la première période des Catalans a donné l'impression de sortir des livres d'histoire. Une histoire pas si ancienne, certes, mais oubliée ces derniers mois. Pressing haut, jeu qui passe par les ailes, à une touche de balle, prises d'initiatives... Bref, le Barça caricatural, celui qui tourne autour du pot sans jamais vraiment déclencher, semblait bien loin.

Un premier but de Messi, qui en profitait pour rejoindre le meilleur buteur blaugrana de l'histoire (matchs amicaux compris), Paulino Alcantara lançait les débats. Cette 369e réalisation de l'Argentin, à bout portant (1-0, 18e), précédait celle de Sanchez qui intervenait après une remarquable combinaison collective (2-0, 22e). Le troisième but, signé Iniesta, lui, ne devait rien à personne. De retour au sommet de son art, le milieu espagnol armait une frappe sèche du gauche qui terminait petit filet (3-0, 34e) ! Une chose semble certaine, si Barcelone se présente à Bernabeu avec cet Iniesta-là, le Real a quelques soucis à se faire...

Messi au panthéon

La menace Messi, elle, pèsera toujours. Sur quelques accélérations, le n°10 barcelonais a démontré qu'il était sur le chemin de la grande forme. Plus vif, plus résistant sur les charges des défenseurs, l'Argentin a inscrit un doublé à la 63e minute après un double contact dans la surface et une frappe en force (4-0). A deux minutes de la fin, "la Pulga" y allait même de son triplé après un excellent service de Dani Alves (6-0, 88e). Cet exploit lui permettait ainsi de dépasser Paulino Alcantara comme meilleur buteur absolu  de l'histoire du club. Attaquant né aux Philippines, Paulino Alcantara avait inscrit 369 buts en  357 rencontres comme blaugrana entre 1912 et 1927, tous types de matches confondus.

En mars 2012, Messi était devenu le meilleur buteur en matches officiels de  l'histoire du Barça quand il avait dépassé Cesar Rodriguez et ses 232  réalisations avec le FC Barcelone des années 1940-50. Sur le podium des meilleurs buteurs de l'histoire du Championnat d'Espagne  avec 233 buts, Messi n'est plus qu'à une longueur du Mexicain Hugo Sanchez  (234), deuxième, et a en ligne de mire le record du mythique Telmo Zarra (251  buts). Christian Tello en est encore loin mais son but, le 5e pour le Barça, était une pure merveille. Le jeune Espagnol, depuis l'aile gauche, repiquait au centre et enroulait une frappe pleine lucarne (5-0, 78e). Enfin, histoire de bien marteler son message au Real, Messi créait une dernière brèche de génie pour Pedro qui concluait l'oeuvre (7-0, 91e). Peut-on mieux préparer un Clasico ? 

Julien Lamotte