Le Barça en commando à Grenade ?

Le Barça en commando à Grenade ?

Publié le , modifié le

Après avoir passé les quatre premières journées comme leader, voilà le FC Barcelone rétrogradé au deuxième rang en Championnat d'Espagne: le club catalan, freiné à Malaga mercredi (0-0), a été détrôné par Valence, qui compte le même nombre de points (13) mais dispose d'une meilleure attaque (13 buts inscrits contre 11). Certes, le Barça, qui reçoit Grenade samedi (16h00 GMT), peut reprendre les devants avant que Valence n'affronte la Real Sociedad dimanche (17h00 GMT).

Mais attention, car les Valenciens sont un sérieux prétendant: l'équipe de  l'entraîneur portugais Nuno vient d'enchaîner quatre victoires consécutives en  marquant à chaque fois trois buts, dont celle de jeudi contre Cordoue (3-0). Il s'agit donc pour le Barça de réaffirmer son autorité face à Grenade,  invité-surprise du haut de tableau (8e), avant de se rendre mardi au Parc des  Princes pour un choc face au Paris Saint-Germain en Ligue des champions. Points positifs: Barcelone peut compter sur une défense à la stabilité  retrouvée (aucun but encaissé cette saison) et espérer que tous les adversaires  ne seront pas aussi efficaces que Malaga pour neutraliser l'Argentin Lionel  Messi. "Que Messi n'ait pas pu beaucoup participer au jeu est à mettre au crédit  de Malaga, il est évident que plus il participe, plus nous sommes dangereux", a  résumé l'entraîneur Luis Enrique.

Real: Ronaldo s​ouverain avant Villarreal

Le Real Madrid, ébranlé par un début de saison raté, a retrouvé un visage  conquérant depuis dix jours grâce à ses joueurs offensifs, auteurs de 18 buts  en trois matches toutes compétitions confondues. Cristiano Ronaldo, en particulier, compte déjà 9 réalisations en Liga après  un triplé face au Deportivo La Corogne (8-2) le week-end dernier puis un  quadruplé mardi contre Elche (5-1). La forme retrouvée du Portugais, débarrassé de ses pépins physiques à la  jambe gauche, est la meilleure des nouvelles pour la "Maison blanche" (5e), qui  aborde un déplacement toujours délicat à Villarreal (7e) samedi (14h00 GMT). Avec 9 points, soit quatre longueurs de retard sur la tête, le club  merengue ne peut pas se permettre de céder du terrain au stade Madrigal, où il  avait concédé le nul (2-2) il y a un an. Face à la possible absence du défenseur Pepe (cuisse), le Français Raphaël  Varane semble bien parti pour enchaîner une troisième titularisation en 10  jours, tandis que son compatriote Karim Benzema devrait retrouver sa place de  titulaire après avoir soufflé contre Elche.

Atletico​-Séville, bataille de rois

C'est la grande affiche de cette 6e journée: l'Atletico, champion d'Espagne  en titre, accueille samedi (18h00 GMT) dans son fief de Vicente-Calderon le FC  Séville, vainqueur de l'Europa League en mai dernier et actuel coleader de Liga. Ce choc lance pour l'"Atleti" la semaine de tous les dangers, puisqu'il  faudra ensuite recevoir la Juventus de Turin mercredi en C1 avant un  déplacement à haut risque à Valence dans une semaine. Au terme de ce triptyque, on en saura sans doute plus sur la capacité des  "Colchoneros" à reproduire leurs exploits de la saison dernière. La victoire à Almeria (1-0) mercredi a montré que le club madrilène restait  redoutable sur coups de pieds arrêtés. Mais cela suffira-t-il face à Séville,  qui reste sur quatre victoires consécutives? Pour ce match, l'entraîneur Diego Simeone retrouvera enfin son banc de  touche après avoir purgé cinq matches de suspension. S'il reconduit Antoine  Griezmann comme titulaire, il pourrait y avoir un duel 100% français entre  l'attaquant madrilène et le défenseur latéral sévillan Benoît Trémoulinas,  passeur décisif mercredi lors de la victoire contre la Real Sociedad (1-0).

AFP