messi joie
Le phénomène, Lionel Messi | AFP

Le Barça domine Rayo Vallecano (4-0)

Publié le , modifié le

Le FC Barcelone s'est imposé sans difficulté lors de la 17e journée de Liga contre Rayo Vallecano. Sánchez (29e et 41e) a d'abord inscris un doublé avant que Villa (43e) et Messi (50e) n'alourdissent le tableau des scores. Le Barça reste deuxième du championnat, trois points derrière le Real Madrid.

Le FC Barcelone est provisoirement revenu à trois points du Real Madrid, toujours leader du championnat d'Espagne, après avoir écrasé (4-0) le Rayo Vallecano au Camp Nou, mardi, en match avancé de la 17e journée de Liga. Les Catalans, qui jouaient ce match avancé en raison de leur participation au Mondial des clubs au Japon mi-décembre, émargent désormais à 31 points au classement, mais comptent un match de plus que le Real Madrid qui totalise lui 34 points.

Après leur défaite samedi dernier (1-0) face à Getafe, les hommes de l'entraîneur Pep Guardiola ont donc su repartir de l'avant, soignant en même temps leurs statistiques à domicile en Liga (34 buts marqués, aucun encaissé). Le score est toutefois un rien sévère pour un Rayo qui, par son mordant et son pressing intense, a posé quelques problèmes aux Barcelonais au cours de la première demi-heure de jeu. Le match se sera en fait décanté sur un doublé du Chilien Alexis Sanchez (29, 41) qui signe sans doute là son meilleur match avec les Blaugrana. A la 29e, l'attaquant, décalé par Xavi à l'angle gauche de la surface, décochait une magnifique frappe enroulée du droit qui faisait mouche avec le concours du poteau. On retrouvait ensuite le tandem Alexis-Xavi à la 41e: sur une passe de Messi, le ballon ricochait avec beaucoup de réussite sur le talon de Xavi, qui servait involontairement le Chilien. Le n°9 du Barça ne laissait aucune chance au gardien du Rayo Cobeno. Terrassés par la redoutable efficacité des attaquants Blaugrana, les visiteurs baissaient alors la garde et encaissaient deux autres buts. Avant la pause (43), Villa concluait une belle action collective lancée par Piqué et après la pause (49), Messi signait le quatrième, rejoignant ainsi Ronaldo en tête du classement des buteurs (16 chacun).

Vincent Fossiez @VincentFossiez